Adrienne Bolland

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

Aviatrice - Féministe (1895 - 1975)[1].

Adrienne Bolland Première femme à franchir la Cordillère des Andes en 1921 [2]

Qui est-elle?

Adrienne, Armande, Pauline Bolland est née le 25 novembre 1895, à Arcueil (94). Dès le mois de janvier 1920, elle est la 13e femme à obtenir son brevet de pilote d'avion et l'année suivante, elle est la première femme à devenir pilote d'essai engagée par René Caudran, un pionner de l'aviation.

En août 1920, Adrienne Bolland est la première femme qui traverse la Manche depuis la France. A partir de ce jour, elle côtoie les as de l'aviation qui lui parlent de la Cordillère des Andes et demande à Caudran de l'envoyer là-bas. Le 1er avril 1921, malgré un appareil peu adapté pour cet exploit, elle réussit, contre toute attente, à passer la chaine montagneuse et à braver le froid et le vent. Adrienne Bolland devient la première femme, seule à bord d'un petit appareil, à franchir la Cordillère des Andes. Après trois heures de vol, elle arrive à Santiago. Les Chiliens l'accueillent comme une héroïne. Aucun officiel français n'est présent car ils ont cru à un poisson d'avril.

Après une tournée en Amérique latine, elle enchaine les meetings aériens en France. En 1924, elle reçoit la Croix de Chevalier de la légion d'honneur. La même année, elle bat le record mondial féminin de looping. Le 15 mars 1930, à la mairie du 17e arrondissement de Paris, elle épouse son partenaire pilote, Ernest Vinchon, dont le témoin de la mariée est le Ministre de l'air en personne et pour le marié le vice-président de la chambre des députés. Ernest Vinchon, engagé volontaire durant la première guerre mondiale, obtient la Croix de Guerre. Affecté ensuite à l'armée de l'air, il devient instructeur aérien.

Féministe et résistante

En Juillet 1933, lors de l'inauguration de l'Aéroport de Rennes - Saint-Jacques, Adrienne Bolland est présente et effectue une série de loopings et de tonneaux aériens. En 1934, à la demande de Louise Weiss et aux côtés de deux autres pilotes de renom, Hélène Boucher et Maryse Bastié, Adrienne Bolland s'engage dans la lutte pour le droit de vote des femmes.

A partir de 1936, elle s'engage contre tous les totalitarismes[3]. Proche de Jean Moulin[4] et du responsable de l'Aviation populaire, elle l'aide au recrutement des pilotes de l'escadrille España dirigée par André Malraux. André Malraux, membre du Comité mondial antifasciste, crée chez lui une annexe de l'ambassade d'Espagne, pour recruter des pilotes volontaires afin de soutenir les forces républicaines espagnoles face aux escadrilles allemandes de Guernica. De par ses engagements, elle est victime de sabotage sur ses appareils et connait sept accidents graves.

Dès le début de la Seconde guerre mondiale, Adrienne Bolland-Vinchon et son mari, qui prend le pseudonyme de Toto, entre dans le réseau de résistance Centurie, créé par le Colonel Rémy[5] et CND-Castille. En 1941, ils obtiennent le statut militaire fictif en tant qu'agents de renseignement P1 et P2. Le couple se charge de repérer les terrains susceptibles d'aider les Forces aériennes Françaises Libres. Le colonel Vinchon est arrêté en août 1943 et interné à Fresnes. Adrienne Bolland prend la suite. A la libération son mari est libéré. En 1947, Adrienne Bolland devient officier de la Légion d'honneur.

Après la guerre, Adrienne Bolland s'engage activement dans les associations et particulièrement dans celle des femmes pilotes. En 1961, pour fêter les 40 ans de son vol historique dans la Cordillère des Andes, Air-France lui offre un voyage en compagnie de son mari. En 1966, Ernest Vinchon, décède. Pour le cinquantième anniversaire de la traversée de la Cordillère, en 1971, Adrienne Bolland est invitée par Air-France, au Chili, avec trente de ses amis, pour fêter l'évènement.

Adrienne Bolland décède à Paris 16e, le 18 mars 1975, à l'âge de 80 ans.

Elle a fait don de tous ses biens à la Fondation de la Vocation afin d'aider les jeunes désireux de s'engager dans la carrière aéronautique.

Liens internes

Liens externes

Sur la carte

Chargement de la carte...

Notes et références

  1. à partir de la notice rédigée par Joël David, chargé d'odonymie à la Ville de Rennes, Rennes Métropole
  2. wikipédia
  3. Totalitarisme Wikipedia-logo-v2.svg
  4. Jean Moulin Wikipedia-logo-v2.svg
  5. Colonel Rémy Wikipedia-logo-v2.svg

Projet porté par Joël David Chargé d'odonymie à la Ville de Rennes

Propos recueilli par Elisa Triquet Médiatrice numérique