Atelier-académie L'Escabeau (1965-1976)

De WikiRennes
Carton d'information sur l'Atelier-académie "L'Escabeau"
Inauguration de l'atelier de "L’Escabeau" le 6 décembre 1965. Au centre: Mr Henri Fréville, député-maire, et Pierre Gilles, artiste-peintre fondateur de l'atelier.

En 1965, Pierre Gilles, artiste peintre rennais, décide de créer et d'animer un atelier-académie L'Escabeau dans les combles de la prison Saint-Michel, 7 impasse Rallier du Baty à Rennes. Depuis quelques années déjà, l'artiste donne des cours de peinture à des particuliers, à des religieuses destinées à devenir professeures de dessin, à l'association artistique des cheminots de Rennes, et il ressent la nécessité d'ouvrir un lieu plus propice à ce type d'activités à destination d'artistes amateurs exercés ou non qui souhaiteraient peindre, dessiner et graver. Il découvre et loue les combles de la prison Saint-Michel qu'il doit entièrement aménager (plancher, eau, électricité, chauffage, sanitaires) et pour engager ces travaux il obtient le soutien financier (sous forme d'emprunts) d'une douzaine de personnes amies ou clientes.

Cet atelier, ouvert le 4 novembre 1965 et inauguré le 6 décembre en présence de Mr Henri Fréville Maire de Rennes, fonctionne trois jours par semaine. Des amis artistes : Robert Tatin, Georges Breuil, Jean Couliou, Jean Mingam, Jean-Pierre Bouvet conservateur du musée de Laval, Pierre Trotereau professeur d'histoire de l'art, et Mr Haven ingénieur chimiste chez Lefranc Peintures y font des conférences-débats entre 1968 et 1970. Plus de 400 personnes fréquenteront cet atelier entre 1965 et 1972, certaines pendant plusieurs années de suite, voire la totalité des années d'existence de l'Escabeau.

En septembre 1972, Pierre Gilles décide de confier l'animation de cet atelier au peintre Mariano Otero, jusqu'en 1976, date à laquelle les locaux loués sont repris par leur propriétaire. L'Escabeau fonctionnera alors à la MJC du Grand Cordel durant 2 années, jusqu'à ce que les locaux étant devenus insuffisants, une démarche est effectuée auprès de la Ville de Rennes pour la recherche d'un local plus adapté à une demande croissante d'adhérents. Ce sera en 1979 la création de l'Atelier du Thabor, qui fonctionne encore aujourd'hui dans les locaux de l'ancienne chapelle des Catéchistes près de l'église Notre Dame.

Liens internes

Liens externes