Avenue Chardonnet

De WikiRennes

L' avenue Chardonnet est située dans le quartier de Baud-Chardonnet sur le site de la plaine de Baud. Elle prend naissance sur le boulevard Villebois-Mareuil à l'ouest et se dirige vers l'est le long de la voie ferrée.

Cette voie tire son nom d'Hilaire de Chardonnet, un industriel doubiste ayant installé en 1919 une usine de textile sur le site de Baud, près de la Vilaine.

Louis Marie Hilaire Bernigaud de Grange, comte de Chardonnet

Chimiste, industriel et inventeur

(1 mai 1839, Besançon - 11 mars 1924, Paris)

Originaire du Doubs, Hilaire de Chardonnet entre à l’École Polytechnique en 1859 mais démissionne en 1861. Il en sort tout de même ingénieur des ponts et chaussées. Par la suite, il s'engage politiquement auprès du comte de Chambord Henri d'Artois dans le but de rétablir la monarchie. Après la mort de ce dernier en 1883, il se retire progressivement de la politique.

L'inventeur

Chardonnet reprend dès lors ses activités de recherche scientifique. Il est chargé, sous les directives de Louis Pasteur, de solutionner les problèmes posés par l'apparition d'une maladie du ver à soie qui frappe l'industrie textile de l'époque, alors très développée. Sensible à cette problématique - de par sa femme, il est propriétaire à Charette, village du Dauphiné où se pratique la culture du cocon[1] - Chardonnet réussi en 1884, en premier lieu dans son laboratoire, puis de façon industrielle, à créer une soie artificielle dont les propriétés sont identiques à la soie naturelle.

L'industriel

Son invention lui procure dès lors prospérité et célébrité. Il fonde en 1892 la "Société de la Soie Chardonnet", qui sera rachetée en 1952 puis fermera définitivement ses portes en 1981.

A 80 ans, en 1919, ruiné après avoir dû brader les actions de son entreprise pour éponger ses dettes, il participe à la fondation de la Société La Soie de Rennes, qui sera mise en faillite à la fin de l'année 1930[2].

L'avenue Chardonnet et la plaine de Baud

Un site industriel est visible au niveau de la plaine de Baud sur le plan d'aménagement, d'embellissement et d'extension de 1928. Avant 1939, l'avenue Chardonnet avait été viabilisée par les propriétaires riverains, depuis le boulevard Villebois-Mareuil jusqu'à l'allée des anciennes usines de soie artificielle. Elle fut classée dans la voirie urbaine, en 1952, suivant le plan directeur d'urbanisme qui prévoit la création d'une zone industrielle.

Les annuaires de Rennes de 1928 signalent l'existence d'une usine de soie artificielle, la Soie artificielle rennaise, adressée au n°17 avenue Chardonnet.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. http://www.hilairedechardonnet.fr/IMG/pdf/scdf_hilaire.pdf
  2. http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/mersri_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=IA35000578