Avenue Jules Maniez

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
L'avenue en construction au printemps 2011 côté Claude Bernard.
Le samedi 1er juin 2013, l'avenue en son milieu avant les constructions projetées côté rue Raymond et Lucie Aubrac (à la voirie encore inachevée) ; la rive opposée étant en partie en démolition avant reconstruction.
Vue vers l'est au niveau des anciennes cartoucheries (à droite, non visibles).

L'avenue Jules Maniez est une large rue d'orientation est-ouest du quartier Arsenal-Redon, au sud-ouest de Rennes, et desservant depuis la rue Claude Bernard les immeubles construits dans les années 2010 dans le nouveau quartier de La Courrouze. Elle fut dénommée par délibération du Conseil municipal de la Ville de Rennes le 2 février 2009. Son nom honore la mémoire du co-fondateur de la section rennaise de la Ligue des droits de l'homme.

Dans sa partie médiane, elle forme un carrefour avec la rue Raymond et Lucie Aubrac en direction du boulevard Jean Mermoz et de la rocade ainsi qu'en face, avec la rue Roger-Henri Guerrand menant au boulevard de Cleunay. Avant de rencontrer la rue Claude Bernard, elle longe une espace boisé que cerne la rue des Munitionnettes. À l'opposé, à l'ouest, elle est l'extrémité nord de la rue de la Guibourgère.

Depuis la fin de 2012, les bus venant du centre l'empruntent, sur une voie réservée, en sortant de la rue Jules Verne et s'arrêtent aux arrêts Coeur de Courrouze et Jules Maniez.

Jules Maniez

Jules Maniez est né à Douai en 1844. Ouvrier dans une usine de métallurgie et d'armements à Paris, puis ajusteur-mécanicien à l'Arsenal de Rennes, il est domicilié au n°59 du boulevard de la Tour d'Auvergne. Il est conseiller et même président du conseil des Prud'hommes de Rennes, conseiller municipal socialiste du secteur du boulevard de la Tour d'Auvergne, vice-président de l'œuvre d'encouragement à l'apprentissage. Il est le créateur du premier groupe socialiste à Rennes en 1876.

Jules Maniez est élu pour la première fois conseiller municipal aux élections du 6 janvier 1878, ce qui semble être une première pour un socialiste en Bretagne[1]. Il se présente aux élections municipales de 1881 lors de laquelle le républicain Edgar Le Bastard est élu, et rassemble 10 % des voix. En bénéficiant d'une alliance de Le Bastard aux élections suivantes de 1884, Maniez parvient à bénéficier d'une des 8 places sur sa liste, et rentre alors au conseil municipal où il siégera jusqu'en 1888. Jules Maniez prend le parti de Pujet en 1889 contre Le Bastard. Il se présente plus tard aux élections législatives de 1893, au cours de laquelle il réalise une campagne sans concession. Il arrive en troisième position[2].

Maniez reste malgré cet échec une figure politique importante après 1889 : en 1895, il est l'un des deux délégués rennais au congrès fondateur de la CGT à Limoges, et est réélu en 1908 et 1912 en tant que conseiller municipal sous Jean Janvier.

Jules Maniez est le fondateur de la société de secours mutuel des ouvriers de l'arsenal et de la chambre syndicale ouvrière de Rennes, dont il devient premier secrétaire en 1877, de la bourse du travail et du Cercle d'études sociales de Rennes – qu'il préside à plusieurs reprises –, il contribue à créer la section rennaise de la Ligue des droits de l'Homme et au rapprochement entre ouvriers et intellectuels au sein du mouvement dreyfusiste rennais[3].

Il décède le 26 mai 1923 et est inhumé au cimetière de l'Est.

Histoire

La rue passe à proximité de vestiges sauvegardés de divers bâtiments de l'arsenal de la Courrouze, en particulier la cartoucherie. Avant d'être percée dans toute sa longueur, une amorce de rue en impasse existait, sur moins de cent mètres, comme accès à la zone industrielle du secteur.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Références

  1. Claude Geslin, "Un siècle de socialisme en Bretagne - De la SFIO au PS (1905-2005)", 2008
  2. Claude Geslin, "Le syndicalisme ouvrier en Bretagne jusqu’à la première guerre mondiale", Espace-Écrits, 1990
  3. Voir les fiches "Eugène Maniez" et "Jules Maniez" sur Maitron (dir.), t. XIII, p. 344-345, A. Hélard, 2001, p. 153-155 ; Cl. Geslin, 2004, p. 437 - [1]

En images

<gallery> Fichier:Rennes Cartoucherie Courrouze sud 2013.JPG|Vue d'une partie de la cartoucherie de l'arsenal en 2013. Fichier:Rennes avenue Jules Maniez milieu juin 2013.jpg|Vue vers la moitié sud dans la zone médiane. Fichier:Rennes avenue Jules Maniez milieu juin 2013 renovation.jpg|Côté ouest du bâtiment de l'armée préservé et rénové. Fichier:Rennes avenue Jules Maniez milieu juin 2013 batiments detruits.jpg|Divers bâtiments rasés en juin 2013 Fichier:Rennes avenue Jules Maniez milieu juin 2013 futur Antipode.jpg|A l'est, futur site de la MJC Antipode.