Avenue du Gué-de-Baud

De WikiRennes

Nuvola mimetypes txt.png
Cette partie est vide ou attend d'avantage de contenu !
A vous de l'éditer pour y ajouter du contenu (Comment faire ?). Cette action nécessite un compte actif.
L'avenue du Gué-de-Baud, avait en 1933 des implantations de divers ateliers et dépôts. ( publicité dans l'Annuaire officiel d'Ille-et-Vilaine de 1933) Au n° 18 se dresse depuis les années 1970 un immeuble de 12 étages

L'avenue du Gué-de-Baud est une ancienne voie de l'est de Rennes en bordure de la Vilaine.


« C’est la voie qui longe la rive gauche du canal de la Vilaine en amont du port de Viarmes. Ce nom lui a été donné parce qu’elle aboutit, vers l’est, à un ancien gué de la rivière par lequel on pouvait accéder autrefois aux terres dépendant de la ferme et du château de Baud. Sur l’emplacement de ce gué existent deux baignades, l’une pour la population civile, l’autre exclusivement affectée à la garnison. »

— Lucien Decombe
Origine : Notice sur les rues de Rennes. • Recueilli par Wikisource • 1883licence

L'avenue, aménagée de 1828 à 1858 le long du canal,par les Ponts-et-Chaussées, fit l'objet d'une convention avec la ville en 1873, stipulant que l'entretien de la voie jusqu'à l'écluse Chapelle-Boby était à la charge de la ville. La largeur de la chaussée fut fixée à 5 m avec des trottoirs de 1,50 m de large mais la ville demanda de porter la chaussée à 7 m en raison de la présence de nombreux chantiers de bois. En 1883, les habitants adressent une pétition à la mairie pour l'abattage des peupliers des avenues du Mail-Donges et du Gué-de-Baud, vu la largeur insuffisante des voies, plus empruntées que la rue Saint-Hélier et la rue de Paris. En 1890, un rang d'arbres est supprimé sur chaque digue pour établir une chaussée de 7 m, équipée de bouches d'égout. En 1916, les caniveaux et les trottoirs en granit sont enfin construits mais avec la participation financière des riverains.

En 1938 elle est dénommée Avenue Sergent Maginot