Château de Perronnay

De WikiRennes
Chateau de Perronay, Romillé.jpg

Le château Perronnay de Romillé, construit au XVIIe siècle, est édifié à l'emplacement d'une ancienne fortification détruite durant les guerres de Religion. La chapelle de Perronnay existait dès 1653, lorsque le prieur de l'abbaye de Montfort vint bénir, le 30 mars, la première pierre du nouveau château de Perronnay. C'est dans cette chapelle du manoir que fut baptisée, en 1666, Marie-Anne de Saint-Gilles, fille de René de Saint-Gilles, seigneur de Romillé, et de Françoise du Boisbaudry.

Le château possédait autrefois un colombier. Il relevait de la châtellenie de Romillé.

Les seigneurs de Romillé avaient peut-être fondé une léproserie aux environs de leur château. C'est ce qu'incite à penser le nom d'un champ, le "Clos du Paradis", qui correspondrait à l'ancien cimetière d'une léproserie. [1]


Le monument fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 18 février 1948.[2]

C'est aujourd'hui une propriété privée.


Notes et références

<references>

  1. Patrimoine de Romillé sur Infobretagne
  2. « Notice no PA00090760 », base Mérimée, ministère français de la Culture