Charte pour l'environnement

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

En octobre 2000, l'Etat et la Ville de Rennes signent une Charte pour l'environnement, pour une durée de 6 ans.

Le contenu de la Charte de l'environnement

Eau

  • Prévenir les risques de pollution
  • Favoriser les actions d'économie d'eau et de récupération d'eau de pluie
  • Maîtriser l'imperméabilisation des sols

Qui a conduit à des actions à hauteur de 2,2 millions d'euros (6% du total)

Bruit

  • Réduire les bruits excessifs liés aux comportements individuels dans les logements, parties communes et espaces publics
  • Réduction des nuisances sonores dues aux déplacements
  • Améliorer la qualité acoustique des logements

Qui a conduit à des actions à hauteur de 5,3 millions d'euros (15% du total)

Déchets

  • Collecte sélective : Favoriser le tri à la source et l'émergence de nouvelles filières
  • Développer l'exemplarité des services municipaux sur les collectes sélectives et la valorisation des déchets
  • Organiser la collecte des déchets de chantiers pour la maîtrise d'oeuvre et d'ouvrage de la Ville de Rennes

Qui a conduit à des actions à hauteur de 49 000 d'euros (0,1% du total). NB : les dépenses pour la mise en place de la collecte sélective sur Rennes (compétence transférée à Rennes Métropole suite à la signature de la Charte pour l'environnement), n'ont pas été comptabilisées dans ce budget.

Cadre de vie

  • Amélioration de l'espace public
  • Poursuite de la politique en faveur des itinéraires cyclables et des cheminements piétons
  • Remise en valeur et réappropriation des berges
  • Améliorer la qualité paysagère dans les zones industrielles

Qui a conduit à des actions à hauteur de 28,9 millions d'euros (83% du total)

Participation des habitants

  • Information et participation des habitants

Qui a conduit à des actions à hauteur de 23 000 d'euros (0,07% du total)

Education à l'environnement

  • Education à l'environnement

Qui a conduit à des actions à hauteur de 24 000 d'euros (0,07% du total)

Organisation et mise en oeuvre de la Charte

Qui a conduit à des actions à hauteur de 124 000 d'euros (0,3% du total)


Le bilan de la Charte de l'environnement

Le document de bilan présente les points forts et faiblesses de la Charte :

Les points forts

  • Réalisation de 179 actions (taux de réalisation de 87%)
  • Portage administratif et politique, avec affirmation d'une mission transversale
  • Implication de nombreux acteurs : CIELE, MCE, ALEC, OSCR, Etat, ADEME, etc.

Les faiblesses

  • Un taux de subvention en deça d'attendu (moins de 10%, contre 40% attendu)
  • Des difficultés pour les services de la Ville à associer les habitants dans la conduite des actions, en raison des habitudes de travail

Les perspectives

En 2006, lors du bilan, il est esquissé les perspectives suivantes :

  • eau : plan de désherbage communal
  • énergie : plan énergie-climat portant sur les déplacements, l'habitat
  • urbanisme : référentiel d'aménagement durable
  • achats : groupement d'achat éco-responsables (Réseau Grand Ouest)
  • éducation : Écocentre de la Taupinais