Complot Bronswick

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

Complot Bronswick est né de la rencontre d’Arnaud Le Brusq (chant-auteur compositeur), Yves André Lefeuvre alias Peking O (batteur-compositeur), Maurice Chesneau (alias Paolo "C" Uccello) (peintre-compositeur), François Possémé (Nikolaï Ada) (guitares-compositeur). L'ensemble s'est formé à Rennes en 1981.

En décembre 1981, Complot Bronswick balance ses premières images aux Transmusicales de Rennes.

En 1982: Concert pour le vernissage de l’exposition du peintre Robert Malaval à la Maison de la Culture de Rennes et première tournée française lors de la sortie de l'album L’Image oubliée. En décembre le groupe joue à Rennes Icare, performance associée au théâtre du "Point du Jour".

En 1983 : Concert vidéo-performance aux Vidéocéannes de Brest. A Paris au "Théâtre du Forum des Halles", à Freibourg (RFA) et à nouveau à Paris au Palace. A la suite de cette représentation Arnaud Le Brusq quittera le groupe.

Décembre 1983 Complot Bronswick a un nouveau chanteur, Patrick Chevalier, et deux nouveaux musiciens : Jacques Duval, à la basse, (ex-Frakture) et Claude Gorophal aux claviers (Ex-Opera Dissidence). La nouvelle formule du groupe joue pour la première fois Maïakovsky aux Transmusicales de Rennes.

Avril 1984, l'album Maïakovsky sort sur le Label Divine et, Complot crée son spectacle à l'Ubu Rennes. Une tournée nationale suivra.

1985 : Le groupe s’étoffe d’un nouveau clavier, Tristan Marke (alias Hervé Pouliquen). Il élabore de nouvelles images sonores à partir desquelles sortira l'album Darkroom's Delights. L’enregistrement de cet album conduira le groupe à Bruxelles pour travailler avec le producteur artistique Gilles Martin. Le bassiste Pascal Humbert, de Tanit, sera lui aussi de l’aventure.

1985 : Le groupe reprend la route pour une série de concerts. Il participe au Festival des Musiques de Traverses à Reims, et donnera un concert au Rex Club à Paris. Cette même année, le groupe vivra une crise interne qui mènera au départ du chanteur Patrick Chevalier et des deux musiciens. François Possémé quant à lui quitte Rennes pour Paris et rejoint l’équipe du Label Divine chez Madrigal pour y travailler en tant que directeur artistique.

En 1988, après trois années de « silence » le groupe, installé à Paris, se reconstruira autour de Maurice Chesneau et François Possémé rejoints par Tristan Marke alias Hervé Pouliquen (claviers). Le groupe s’imprégnera de l’atmosphère du 18 ème arrondissement de Paris, où il a élu domicile, et, du fond d’un petit restaurant turc naîtra l’idée de l’album Iconoclasmes. L’album sera enregistré et mixé dans la région parisienne. Pour ce projet Complot Bronswick invitera plusieurs chanteurs de la scène underground française.

1989 : Concerts pour la sortie de l'album Iconoclasmes à Pontivy, Vannes, Elysée Montmartre Paris, Le Mans, l'Ubu Rennes.

En 1990 sort l’album A Kind of blue enregistré dans les studios de Bruxelles avec les participations de Peter Principle (Tuxedomoon) et Annéli Maria Drecker (Bel Canto) . Cet album sera aussi l’occasion de la rencontre avec Marc Amyot, comédien québécois. Les concerts « Cabaret strume » seront mis en scène par Jean-Michel Bruyère. Complot Bronswick jouera 17 soirées aux Etablissements Phonographiques de l’Est à Paris, puis au Festival "Bleu Blanc Raid" à Rennes, au "Manège" à Lorient, et à l’Aéronef de Lille .

1991 : Complot Bronswick rejoint Jean-Michel Bruyère et Pascal Letellier dans la « Fabrick d’Utopies Fantaisistes » et participe à la construction d'un spectacle pluridisciplinaire Radix. Après 5 mois de travail, le spectacle sera créé à Leningrad en avril 91. Il sera ensuite présenté à Sarrebruck (RFA) au festival de théâtre "Perspectives" puis à la Grande Halle de la Villette à Paris en mai et juin 91.

1993: Complot Bronswick participe activement à la création du Label "Rrose Selavy" qui transformera la salle de concert l'Ubu à son image pour l'ouverture des Transmusicales de Rennes.

En 1995-1996, sortie du nouvel album et qui suivra une série de concerts.

En 1998, Complot réalise les musiques du spectacle "Les taches sombres" puis, en 1999 pour le spectacle "Les Arnaqueurs" de Ilirjan Bezhani et Minuch Jero, traduit par Christiane Montécot mis en scène par Dominique Dolmieu avec la Cie "L'espace d'un instant" au théâtre de l'échangeur.

2005 : A la demande de Pierre Belouin et du label Optical Sound, Complot Bronswick revisite son titre "La guerre est déclarée", (extrait de l'album Maïakovsky). Un autre titre "Born in a cage" (extrait de l'album Dark room's delights) est présent sur la compilation Transmission du label Infrastition.

On voit réaparaitre le groupe dans les publications Carnets noirs acte II.

Depuis fin 2005, Complot est engagé dans la création musicale du spectacle Iceman, inspiré de l'œuvre d'Eugene O'Neill avec la Compagnie Jean Beaucé (35).

Avril 2009 Complot sort son nouvel album Rouge Rêve édition livre CD limitée et participera à la soirée Infras- T-Pop-Party à la Locomotive Paris. Ils ont participé au festival des Transmusicales 2009.

Discographie

  • 1981 : L'image oubliée.
  • 1984 : Maiakovski.
  • 1985 : sans titre 45T.
  • 1986 : Dark room's delights.
  • 1987 : Unrealised. Machina.
  • 1988 : Iconoclasmes LP 9 titres.
  • 1989 : Iconoclasmes CD 16 titres.
  • 1989 : Dépendance continue
  • 1990 : A kind of Blue
  • 1991 : Maiakovski + Dark Room's Delights réédition CD. Cette machine sert à tuer les fascistes.
  • 1994 : Prose Selavy.
  • 1995 : Complot.
  • 1998 : apparition du complot sous les noms de MARS DRIVE et SWINNY dans la compilation n° 2 du Label RROSE SELAVY.
  • 2005 : revisitation du titre « LA GUERRE EST DÉCLARÉE » extrait de l'album Maïakovsky sorti en pourr compilation "Echo Location" du label Optical sound.
  • 2005 : Compilation Transmission "Born in a cage" (extrait de l'album Dark room's delights 1984) du label INFRASTITION.
  • 2007 : Volume 1 Réédition des albums "L'Image Oubliée", Maiakowsky et Darkroom's Delights par le Label INFRASTITION.
  • 2009 : Rouge Rêve.

Lien externe

Facebook