Des prisonniers à Acigné en juillet 1940

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
Le château des Onglées, plutôt occupé en juillet 1940 par les gardiens allemands que par les prisonniers français
Le château et la grande ferme des Onglées : à gauche vers 1949, à droite de nos jours

L'Ouest-Eclair du 30 juillet 1940 publie une liste de prisonniers français parqués à quelques kilomètres de Rennes à ... Acigné alors que le 28 il avait publié une liste de prisonniers en Belgique et, le 29, une liste de plusieurs centaines de prisonniers au camp d'Auvours, près de Le Mans.

Il s'agit d'une trentaine de soldats du 61e RAD (régiment d'artillerie divisionnaire) et de quatre-vingt-dix du 10e RAD, antérieurement casernés à Dinan et repliés sur Rennes après avoir combattu dans l'est. Ils sont internés à la ferme des Onglées, près du château.

Pour les familles dont les prisonniers sont au loin, il est loisible, annonce le journal le 3 août, de consulter rue du Pré Botté les 31 premières listes officielles de prisonniers publiées d'après les renseignements procurés par l'autorité militaire allemande. Le 7 août sera publiée une liste des centres de repli (donc en zone non occupée) de régiments ou formations militaires, renseignant ainsi des familles sur le lieu possible de situation d'un proche mobilisé. Presque chaque numéro du journal donne des renseignements. Le 12 août paraîtra une très longue liste de prisonniers au camp de Mailly dans l'Aube.