Discussion:L'Heure bretonne

De WikiRennes

L'article parait déséquilibré, car le thème de l'antisémitisme y prend, par sa redondance, une dimension à un point prépondérante, qu'elle dévalue la crédibilité d'ensemble, lui donnant un aspect caricatural. L'antisémitisme était omniprésent de ce temps là, pas plus dans les pages de l' Heure bretonne qu'ailleurs, et beaucoup moins que dans la presse parisienne, même bien avant l'arrivé des Allemands. Il suffit de lire les véritables campagnes d'antisémitisme du Figaro en 1932 pour constater, que les quelques articles de cette publication, de Rennes, n'en étaient qu'une pâle copie.

Réponse :

Certes, l'antisémitisme était fréquent avant la seconde guerre mondiale.


Dans cet article, on trouve, sur 28 lignes, trois mentions faisant allusion aux juifs et à d'autres  :

- en vilipendant les Juifs, les Jacobins et les Français en général,

- des accents xénophobes et très fréquemment antisémites

-« une odeur de compromission, des relents maçonniques, de grasses senteurs de Juifs »

Il n'apparaît donc pas que l'article donne une dimension prépondérante aux juifs.

Reste la 4e mention qui ne concerne que les Juifs mais elle mérite sa prise en compte car elle est rédigée au moment de la rafle du "Vél-d'Hiv" :

- « À la porte les juifs et les enjuivés »

Pour tenir compte de votre observations, il a été ajouté :

"Cet organe, dans la lignée d'un antisémitisme assez répandu avant 1940, faisait chorus avec une certaine presse de cette époque et avec celle de la collaboration."

--Stephanus (discussion) 19 mai 2016 à 18:22 (CEST)