Honoré Commeurec

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

Honoré François Commeurec[1]

(12 décembre 1878, Rennes - 13 février 1945, Neuengamme, Allemagne)

Honoré Commeurec fonda une importante imprimerie coopérative ouvrière, rue de Nemours, à Rennes (Les Imprimeries Réunies). Militant syndicaliste actif, il devint président de la chambre syndicale des ouvriers du Livre de Rennes et, à ce titre, protesta en 1907 contre l'application de la journée de 9 heures. Il fut conseiller municipal de 1908 à 1935 dans la municipalité de Jean Janvier. La guerre venue, non mobilisable, dirigeant au parti socialiste de Rennes, il entre dès 1941 aux mouvements de résistance "Libération-Nord" et "Bordeaux-Loupiac", et dans son imprimerie, produit des journaux (dont Défense de la France), des tracts et faux papiers.

Honoré Commeurec, syndicaliste, ancien conseiller municipal et résistant

Dirigeant de la SFIO (Section française de l’internationale ouvrière),

Arrêté le 8 février 1944, il est transféré de la prison Jacques-Cartier le 29 juin vers Compiègne d'où il est déporté au camp de concentration de Neuengamme où il meurt d'épuisement. .

Au niveau du 22 Rue de Nemours, une plaque est apposée à sa mémoire à l'emplacement des Imprimeries Réunies et de son lieu d'habitation.

En son honneur, la place des Halles Centrales fut renommée, par délibération du conseil municipal du 29 juillet 1949, place Honoré Commeurec (et non Commeureuc comme on la voit souvent orthographiée). Débouchant sur le boulevard Jean Mermoz, la rue Honoré Commeurec est une des rues de la partie de la commune de Saint-Jacques-de-la-Lande qui "pénètre" dans le secteur sud-ouest de Rennes.


Chargement de la carte...

Notes et références

  1. à partir de la notice rédigée par Joël DAVID, chargé d'odonymie à la Ville de Rennes, Rennes Métropole