Jacques-Marie Glezen

De WikiRennes

(Rennes, 10 mai 1737 - Rennes, 6 novembre 1801)

Reçu avocat au Parlement de Bretagne, il signe, avec Jean-Denis Lanjuinais, Pierre Varin de la Brunelière[1] et Isaac Le Chapelier, la délibération des facultés de droit après la journée des Bricoles. Chef de la députation rennaise envoyée à Versailles par l'ordre des avocats, il défend le tiers état contre la noblesse. Élu aux États généraux de 1789, premier député de la sénéchaussée de Rennes, il lutta en ce sens avec Le Chapelier. Il fit partie de la délégation nommée pour amener Louis XVI à Paris. Il se retira de la politique après la dissolution de l'Assemblée constituante.

A Rennes, il existe une allée Jacques-Marie Glezen.

Note et références