La Chapelle-Chaussée

De WikiRennes
Panneau travaux.svg
Cet article est en construction. • Votre contribution y est bienvenue.
L'agglomération de la Chapelle-Chaussée
Mairie de la Chapelle-Chaussée.

La Chapelle-Chaussée est une commune bretonne se situant à 20 km au nord de Rennes. Elle s'étend sur une superficie de 14,76 km2 et compte 1262 habitants au 1/01/2016, (+ 1,5% par an depuis 2011). Ses habitants sont les Chapellois et les Chapelloises. Elle intègre Rennes Métropole le 1er janvier 2014.

À la fin du XIXe siècle elle compte 1200 habitants, en 1930 800 habitants, et en 1978 seulement 640 habitants. Elle compte 1262 habitants, soit 1,5% par an depuis 2011 [1][2].

La Chapelle-Chaussée tire son nom de sa situation : une chapelle sur « la chaussée », voie gallo-romaine reliant Rennes à Dinan et Corseul.

Jumelage

  • Lamabou (Togo)

Sources historiques aux Archives départementales

  • La série E-Dépôt administratif comporte pour la commune de nombreux documents concernant le 19e siècle, par exemple :
    • les registres de délibérations du conseil municipal de 1836 à 1852.
    • les documents concernant l'extension de la commune en 1834.
    • plusieurs cotes concernant les finances communales ainsi que les contributions comme un état des portes et fenêtres de l'an 13 à 1811.
    • les effectifs de la garde nationale sous la Monarchie de Juillet.
    • la liste des électeurs de 1836 à 1845.
    • la construction d'une école et mairie à partir de 1836 ; la liste des élèves ensuite...
    • la création d'un cimetière vers 1853, puis d'un nouveau presbytère.
    • la liste des pauvres établie par le bureau de bienfaisance en 1832.
  • La série V est intéressante pour tout ce qui relève de l'église et de la vie religieuse, notamment :
    • le livre de paroisse couvre la période 1873-1951 ; en principe, tout ce qu'un prêtre de la paroisse doit savoir sur l'histoire de celle-ci s'y trouve...
    • les délibérations du conseil de fabrique sont conservées de 1817 à 1906, ainsi que plusieurs registres des dépenses et des recettes.
    • cette série comporte l'équivalent de recensements tels qu'un un liber status animarum pour l'année 1880 (en complément du recensement de 1881) et des listes de communiants ou de membres des congrégations.
  • Il existe des sources complémentaires dans la série O, sans parler de la série P, le cadastre dont les plans sont consultables sur le site des Archives d'Ille et Vilaine.


Personnalités liées à la commune

  • Le médecin Paul Boulongne, alias l'écrivain Paul Vilmereu, est enterré à La Chapelle-Chaussée. Auteur de 11 romans, il a épousé Geneviève Vetier, fille du maire de la commune en 1870. Il est enterré près de sa belle-famille en 1962. [3]
  • Michèle Sévin, native de La Chapelle-Chaussée, championne paralympique de tennis de table à Atlanta en 1996. Elle participe aux travaux du comité régional handisport et siège à l’Office des sports de la ville de Rennes. Un gymnase de La Chapelle-Chaussée porte son nom.


Les fêtes dans la commune

L'Assemblée de la Chapelle

Débutée en 1931, cette fête communale rassemblait les habitants autour de différentes activités telles que les courses à pied et cyclistes, une retraite au flambeau suivie d'un feu d'artifice, tiré au carrefour de la route de Chanteloup. Elle se déroulait chaque année à la fête de la Quasimodo. Cette fête existe toujours, on peut toujours y trouver les courses à pied et cyclistes, qui rassemblent de nombreux coureurs, ainsi qu'une fête foraine.

La fête-Dieu

Les habitants se souviennent particulièrement de la sciure teintée, provenant de la scierie de Saint-Brieuc-des-Iffs, répartie partout dans les rues pour former des motifs. Les cultivateurs allaient chercher dans le bois de Romillé des branches afin de les planter le long des trottoirs.

Galerie d'images

Notes et références

Liens externes