La presse rennaise pendant la seconde guerre mondiale

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
Bulletin d'informations.png
Le dernier numéro de l'Ouest-Eclair

Pendant la seconde guerre mondiale, divers journaux vont paraître ou disparaître. On constate :


  • Un bulletin d'informations d'Ille-et-Vilaine paraît les 28 et 30 juin et les 2 et 3 juillet 1940. [1]


Le journal La Bretagne de Yann Fouéré et Jacques Guillemot
Le Nouvelliste.png
  • L'Heure bretonne, hebdomadaire indépendantiste, s'affiche place de la Mairie à partir du 14 juillet 1940, en continuité de Breizh Atao et 201 numéros sortiront.
Journaux imprimés à Rennes en août 1944, dont le 1er numéro de Ouest-France
Le 1er numéro de L'Heure bretonne, avec, en haut de la colonne centrale, un modeste article pour annoncer que "La Bretagne existe désormais officiellement"
  • Le quotidien du soir La Bretagne, régionaliste, directeur général Yann Fouéré, André Rouault, un moment rédacteur en chef,Jacques Guillemot, président du conseil d'administration, paraît le 20 mars 1941 . 19 rue de la Monnaie, Rennes. [3] [4]


  • Le Nouvelliste de Bretagne


  • L'Ille-et-Vilaine, hebdomadaire, à partir du 2 mars 1941



  • le journal Défense de la France, organe du Mouvement national de libération (MNL) qui deviendra France-Soir à Paris en septembre, et même


  • le journal des troupes américaines The Stars and Stripes qui est imprimé pendant quelques jours à Rennes, comme à New-York et Londres.


références

  1. Bombardement du 17 juin 1940
  2. Le journal du Rennais en 1944
  3. La Presse bretonne dans la tourmente; 1940-1946. Henri Fréville. Plon - 1979
  4. L'histoire du quotidien la Bretagne et les silences d'Henri Fréville Youenn Didro et Yann Fouéré. Les cahiers de l'Avenir - 1981