Le Liberté

De WikiRennes
Entrée de la salle depuis l'esplanade
le 16 octobre 1959, visite du chantier de la salle omni-sports sous la conduite de MM. Arretche et Graff

Le Liberté : l'ancienne Salle omnisports, inaugurée en 1961 par Maurice Herzog Wikipedia-logo-v2.svg, est devenue aujourd'hui un lieu dédié à l'accueil de tous types de spectacles.

Située entre le Boulevard de la Liberté et l'Esplanade Général De Gaulle, Le Liberté s'est appelé Salle omnisports jusqu'en 1996. Louis Arretche avait mis en œuvre un procédé innovant de double voûte de béton, une prouesse architecturale qu’autorise le béton post-contraint. L’architecte utilisa aussi un système de poteaux-poutres en béton armé qui accéléra le chantier. Des aménagements successifs ont permis de transformer le lieu en salle de spectacle : amélioration de l'acoustique en 1989, et installation d'une grille technique en 1996.

Le Liberté ferme en 2006 pour près deux ans de travaux, il ouvre à nouveau au public le 21 novembre 2009, avec une nouvelle allure, des espaces aménagés, et une nouvelle configuration. L'entrée se fait par l'esplanade Général De Gaulle, deux salles accueillent le public :

  • Le Liberté (anciennement appelé Liberté Bas): 5200 places (3200 places assises)
  • L'Étage (anciennement appelé Liberté haut) : 800 places (400 places assises)

L'équipement est géré par Citédia (Société Anonyme d’Économie Mixte de Gestion d’Équipements Publics).

Anecdote

Le procédé de double voûte de béton valut à la salle omnisports le surnom de : "les fesses à Arretche", du nom de son architecte.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Liens externes

Articles connexes

Sources