Le maréchal-président de Mac-Mahon à Rennes

De WikiRennes


Macmahon.jpg

Le 19 août 1874, le maréchal de Mac-Mahon, président de la République, arrive à la gare de Rennes, à 11h30 en provenance de Saint-Malo. Les troupes d'artillerie forment la haie jusqu'à la préfecture. Dans la ville pavoisée, les Rennais font un accueil sympathique. A 13 heures, il arrive au champ de Mars, avec "une brillante escorte de gendarmes et d'artilleurs" et est accueilli par le général Forgeot, commandant du 10e corps d'armée, pour passer en revue, devant une foule immense, les pompiers, les 7e, 10e et 28e régiments d'artillerie, le 41e régiment d'infanterie de ligne et le 19e bataillon de chasseurs à pied. Puis il reçut à la préfecture les autorités civiles, religieuses et militaires, les députés, les membres de la Cour d'appel et des facultés, les conseils élus de Rennes et des autres villes du département.

L'archevêque de Rennes, Mgr Brossay - Saint-Marc, lui présenta le clergé et dit combien il était heureux d'accueillir le maréchal sur la terre de Bretagne dont les habitants ont su conserver "les vertus chrétiennes de leurs ancêtres et le respect de l'autorité" et dont le clergé est acquis au maréchal pour sa mission de donner à la France le repos et la paix. Puis le premier président de la cour d'appel présenta ses voeux au gouvernement. Ce furent les seuls discours. Il n'y a pas eu d'incident, est-il noté. Le maréchal-président remit la croix de la Légion d'honneur au maire, M. Martin, puis fit une promenade au Thabor, et visita l'hôpital civil et l'hôpital militaire. Le soir, la ville est illuminée; après dîner, le maréchal se promène quelques instants à pied sur la place de la préfecture, puis eut quelques entretiens pour s'enquérir des besoins du département.

Le lendemain, il se leva tôt, à 7 heures, et visita l'imprimerie Oberthür, la caserne, l'arsenal, la cathédrale où il fut reçu par l'archevêque, le palais de justice où l'attendait la Cour en robes. Il quitta Rennes vers 12 h 30 pour Dinan et Saint-Brieuc. [1]

Références

  1. Journal des débats politiques et littéraires, édition de Paris, 20 et 21 août 1874

Rennes d'histoire et de souvenirs quatrain 38

Notes

On donnera le nom de Mac-Mahon à la caserne construite en 1886 en bordure de la rue dénommée alors rue Le Graverend (actuellement avenue du 41ème Régiment d'Infanterie).

Géolocalisation

Coordinates: {{#lat_deg2dms:{{

  1. lat_dms2deg:48|06|21|N}}}} {{#long_deg2dms:{{
  2. long_dms2deg:1|40|34|W}}}}

{{#kml.placemark:Point({{

  1. lat_dms2deg:48|06|21|N}},{{
  2. long_dms2deg:1|40|34|W}})|

}}