Le marché au beurre de La Chapelle-Chaussée

De WikiRennes

Dans les années 1950, La Chapelle-Chaussée était un centre important pour les commerçants et les artisans, on en comptait une quarantaine (menuisiers, maçons, épiceries, bouchers, etc.). En 2014 il reste seulement une épicerie, une boulangerie, un bar-tabac, un coiffeur, un garagiste et un garage agricole.

Le marché du vendredi matin, le marché au beurre drainait toutes les fermes des communes environnantes, notamment Langan et comptait jusqu’à 7 marchands de beurre et oeufs. Ce beurre fut relativement réputé jusqu'à la seconde guerre mondiale. De leur ferme, les cultivateurs apportaient leurs produits directement en brouettes, certains vendaient le lait au verre. Parmi les commerçants de beurre, les enfants de l'époque se souviennent surtout de Madame D. Installée devant la boulangerie, elle vendait de tout, et particulièrement des moulins à vent en plastique coloré.

La laiterie-centrifuge de la ferme du château de La Chapelle-Chaussée expédiait son beurre à destination des hôtels particuliers et maisons bourgeoises parisiennes dans des toiles, sur lesquelles on trouvait un bandeau en tissu mentionnant : « Laiterie-centrifuge de La Chapelle-Chaussée ». Le beurre produit à La Chapelle-Chaussée était envoyé à la beurrerie de l’Hermitage, ensuite utilisé pour la production des biscuits LU à Nantes.

Ce marché a été aboli en 1940.

Notes et références