Moulins de Romillé

De WikiRennes

Le réseau hydrographique de Romillé et les productions céréalières ont favorisé l’installation de moulins à eau sur le territoire.

La production de farine

Le moulin du Petit-Bouquillé

Le moulin du Petit-Bouquillé, dont il reste encore quelques traces aujourd’hui, était situé sur le ruisseau du Pont-ès-Pies à l’ouest de la commune. Il a été en activité jusqu’à la fin du XIXe siècle. Seuls un pignon et quelques ruines ont résisté à la tempête de 1999. Le bief issu d'un étang est encore visible au milieu des herbes.


Le moulin de Perronnay

Cet ancien moulin banal à farine, situé sur le ruisseau du Bois-Rouget, dépendait autrefois de la seigneurie de Perronaye dont l'imposant château domine toujours l'étang. La route recouvre la digue qui retient la réserve d'eau du moulin. Si le logis du meunier (plus récent) a gardé ses beaux volumes, il n'en est pas de même du moulin. La partie meunerie s'est effondrée, mais on aperçoit encore le passage de la roue, le coursier et les biefs. A l'intérieur des bâtiments encore debout, quelques poutres pourraient bien correspondre aux anciens supports des meules.

A côté du moulin, une pêcherie à poissons est toujours utilisée.

Le moulin de la Vaunoise

Plus au sud de la commune, ce moulin en pierre de schiste, dont il ne reste que quelques pans de murs, est situé sur la Vaunoise. Le logis du meunier et les dépendances, plus récents, sont bien conservés. A noter que près de ce moulin, il existe une parcelle de terre qui s’appelle « Le moulin à vent », signe que la force éolienne a peut être aussi été employée sur notre territoire pour moudre.


La production de toile

Le moulin de La Draperie

Ce moulin était destiné à fouler les draps ou à broyer les fibres de lin afin de produire de la toile. Situé sur le ruisseau du Saut-Bois, un affluent de la Flume, il semblerait que peu de personnes habitaient dans ce moulin de la Draperie. En 1908, une délibération du conseil municipal rappelle qu’ « en plus des deux moulins existants, une minoterie importante se construit ». près de la gare à l’initiative de Pierre Perrigault, ancien meunier de Perronnay. Le logis voisin du moulin pourrait correspondre à l'ancienne filature de draps.

Notes et références