Place Susan B. Anthony

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
Susan Brownell Anthony à 28 ans[1]

La place Susan B. Anthony est un espace aménagé situé au croisement de l'avenue de Rochester et de la rue Parmentier qui s'intègre à la restructuration du quartier de Maurepas [2] . Le lieu est ainsi dénommé par délibération du conseil municipal de Rennes en date du 20 mars 2017, et inauguré le 8 mars 2018 dans le cadre du 60e anniversaire du partenariat Rennes/Rochester (USA) [3]. La place Susan B. Antony a été dénommée depuis par délibération du Conseil Municipal du 19 mars 2018 à l'emplacement actuel. Cet espace rend hommage à Susan Brownell Anthony (1820-1906), militante féministe et abolitionniste américaine des droits civiques, qui joua un rôle central dans la lutte pour les droits civiques des femmes aux États-Unis.

Enfant précoce, elle se forge très rapidement l'idée que les femmes peuvent exercer des professions intellectuelles. Son premier poste d'enseignante, elle l'obtient à Rochester (ville actuellement jumelée avec Rennes[4]), avant de se consacrer entièrement à la lutte contre les inégalités, contre l'esclavage et contre l'alcoolisme. En 1872, elle sera arrêtée et condamnée pour avoir réussi à voter à l'élection présidentielle… Un droit qui sera attribué aux femmes en 1920 et dont elle n'aura malheureusement pas pu profiter, puisqu'elle est décédée en 1906 [5].

En 1851, Susan assiste à une convention anti esclavagiste. Elle y fait la connaissance d'Amelia Broomer[6], militante du droit des femmes, qui lui présente Elizabeth Cady Stanton[7] avec qui elle va mener un combat pendant plusieurs décennies.

Avec Elisabeth Cady Stanton, elle fonde un journal hebdomadaire qu'elles appellent "La Révolution". Susan en est l'éditrice et Elizabeth la rédactrice en chef. L'idée principale du journal est surtout de tenter de faire accepter le droit de vote aux femmes et aux afro-américains. Elles fondent l'Association Nationale du suffrage féminin. Durant ses années de combat, elle a également fait la connaissance de Frederick Douglass, un orateur abolitionniste, né esclave qui à réussit à s'instruire et s'évader. Avec les femmes, il va créer le mouvement "American Equal Rights Association"[8], Association de l'égalité des droits. Elle habita plus de quarante ans à Rochester et sa maison est aujourd'hui un musée. Trouver son nom à cet endroit de la ville, accolé à l'avenue de Rochester, n'est donc pas un hasard.

Première femme à avoir son profil sur une pièce de un dollar

Ce n'est que quatorze ans après sa mort, en 1920, que les femmes obtiennent le droit de voter. Le 19e amendement, qui interdit aux Etats de restreindre, sur la base du sexe, le droit des citoyens de voter, est appelé "Amendement Susan B. Anthony".

"Prenons le thé", statues de Susan B. Anthony et Frederick Douglass, dans le Susan B. Anthony Square, Rochester
Pièce à l'effigie de Susan B. Anthony

Plusieurs statues à son effigie vont être réalisées : - Un bloc de marbre exposé dans la rotonde du Capitol de Washington représente Elizabeth Cady Stanton, Lucretia Mott et Susan B. Anthony. - A Seneca Falls, une statue en bronze représente la rencontre de Susan B. Anthony et d'Elizabeth Cady Stanton présentées par Amelia Bloomer - A Rochester, Susan B. Anthony est représentée dans un square de Rochester, assise à une table autour d'un thé face à Frederick Douglass, l'orateur abolitionniste.

Elle est la première femme à avoir son profil sur une pièce de 1 dollar. Deux timbres postes ont été réalisés avec le portrait de Susan B; Anthony

En 1937, un projet de loi propose de réaliser le portrait de Susan B. Anthony, sur le Mont Rushmore, là où ont été effectués, entre 1927 et 1941, quatre portraits de présidents américains : George Washington, Thomas Jefferson, Théodore Roosevelt et Abraham Lincoln. Finalement le projet ne va pas être réalisé.

En 1942, un paquebot, appelé SS Santa Clara, est réquisitionné par l'armée américaine. Il est transformé et armé dans un chantier de New-York, le 7 septembre 1941. On le dénomme désormais Susan B. Anthony. Fin 1942, le bateau débarque des troupes au Maroc et en Algérie. En juin 1943, il accoste à Oran en Algérie pour préparer un débarquement en Sicile. Le 9 juillet 1943, il accoste en Sicile. Au lendemain du Jour J, en Normandie, le 7 juin 1944, le bateau de dirige vers Omaha Beach, pour débarquer des troupes. A 17 kms de la côte, au large de Port-en-Bessin, dans le Calvados, le Susan B. Anthony heurte une mine allemande. Tout l'équipage réussi à s'en sortir avant qu'il ne coule par 33 m de profondeur.[9].

Liens internes

Liens externes

Sur la carte

Chargement de la carte...

Références

Projet porté par Joël David Chargé d'odonymie à la Ville de Rennes

Mise à jour recueilli par Elisa Triquet Médiatrice numérique