Prairie de Beaumont

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

La prairie de Beaumont était le nom de la prairie qui se situait au niveau de la moitié sud du Champ de Mars, devenu depuis l'esplanade Charles de Gaulle, et qui tire son nom d'une ferme qui était située derrière l'actuelle prison centrale, sur les terrains de laquelle elle fut ouverte quelques années après l'arrivée du chemin de fer à Rennes.

Le nom de Beaumont se retrouve encore aujourd'hui dans le quartier, à quelques dizaines de mètres de là avec le Boulevard de Beaumont, qui longe la voie ferrée.

La prairie de Beaumont comprenait environ la moitié du Champ de Mars tel qu'il existait en 1950, limitée par la butte au sud. En 1724, la Communauté de Ville avait fait creuser un puits dans la prairie. Des moulins à vent existèrent sur la butte. C'est en 1785 que le lieutenant général en Bretagne, M. de Montmorin, tranforma la butte en promenade qui reçut le nom de Terrasse des Champs de Montmorin, plantée de 201 arbres en 1787. Cette esplanade s'étendait sur 250 mètres, de l'actuelle avenue Janvier jusqu'à 100 mètres à l'est au-delà de l'actuelle rue de l'Alma.

En 1786, les Carmes vendirent la prairie de Beaumont pour en faire un champ de foire qui devait devenir en 1802 le Champ de Mars.[1]

De nombreuses gravures et vues des 17e et 18e siècles présentent le panorama de la ville, vu du sud, du haut de la butte de Beaumont ou butte du Champ de Mars.

Références

  1. Le Vieux Rennes, par Paul Banéat. Larcher éditeur - 1911