Quai de la Prévalaye

De WikiRennes
Le quai de la Prévalaye vers 1900.
Quai Saint-Cyr (à gauche) et quai de la Prévalaye vus du pont de l'Abattoir (maintenant pont Malakoff) vers 1900. Mary-Rousselière éd., Rennes.
Le quai de la Prévalaye, vu à partir du centre

Le quai de la Prévalaye, œuvre de Jean-Baptiste Martenot, fut construit à Rennes lors de la canalisation de la Vilaine - en rive gauche - du pont de Chaulnes au pont de l'Abattoir où les accostages nécessitaient un entretien important du lit du fleuve. Après s'être appelé depuis longtemps "halage de Vilaine", le quai est nommé par délibération du conseil municipal de la ville de Rennes le 12 décembre 1862, du nom du château de la Prévalaye, devenu célèbre pour son beurre au 19e siècle[1].

Amorce du quai de la Prévalaye à gauche, et au centre en arrière-plan, les tours jumelles Les Horizons, en décembre 2014. Photo Erwan Corre (de Wikimedia Commons).

Les terrains furent acquis en 1867 et 1868 pour exécuter l'alignement de la voie. La chaussée, construite en 1868, nécessita une réparation des trottoirs en 1872, le quai étant devenu le seul point de débarquement après la suppression de la cale de Viarmes et de la cale du Pré-Botté (place de la République). Sa fréquentation était également accrue par la sortie des ouvriers travaillant dans les nombreux établissements industriels environnants et par la circulation de voitures en direction des abattoirs. La construction du pont Robert Schuman dans les années 70 du 20e siècle en a fait une voie de circulation est-ouest menant à la place de Bretagne.










Sur la carte

Vue des Quais. Le Quai de la Prévalaye ; gravure extraite d'un petit carnet édité par Eugène Lévy & Frères, Paris comportant 12 vues, de facture très moderne. Une date manuscrite au verso : septembre 1892. Coll. YRG
Chargement de la carte...

Notes et références





Pour déambuler dans les rues de Rennes, son histoire et la Collection YRG, cliquer ici 634

.