Rue Étienne Dolet

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
La rue Étienne Dolet vue depuis la rue Paul Féval
Étienne Dolet

La rue Étienne Dolet est une rue située dans le quartier 8 : Sud-Gare ; elle relie la rue Paul Féval à la rue Ginguené et se termine face à l'église des Sacrés-Cœurs. Cette voie fut dénommée par délibération du conseil municipal de la ville de Rennes le 28 septembre 1909.

« On décide de baptiser des noms de André Désilles, d'Etienne Dolet et de Ginguené, les rues non dénommées situées prairies de Villeneuve. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 29 septembre 1909 • Recueilli par Manu35 • 2018licence

Ce choix ne recueille pas immédiatement l'adhésion favorable de la population :

« Il y a des rues à baptiser ; les habitants du quartier ne veulent plus qu'on se moque d'eux dans le choix des noms ; le nom d'Etienne Dolet a été considéré comme une vulgaire insulte... celui du général Brun, rien qui vaille, et les récents désastres de la Liberté ont démontré que le choix était plus que prématuré ! Pourquoi, dans ce quartier habité, en majeure partie par des Bretons des Côtes du Nord, du Morbihan du Finistère, ne pas donner les noms des principales villes de ces régions ? Il y aurait ainsi des rues de Vannes, de Quimper, de St Brieuc, de Pontivy, de Ploërmel, Lannion, Loudéac, etc. Nantes se montre ville plus Bretonne que la capitale de Bretagne : et même si l'on veut parcourir la liste des noms de ses rues, les gloires bretonnes y sont mieux honorées qu'à Rennes qui devrait être le Panthéon Breton. »

— La Vie Rennaise
Origine : Numéro du 30 janvier 1911 • Recueilli par Manu35 • 2018licence

Étienne Dolet

Étienne Dolet (Orléans, 3 août 1509 – Paris, 3 août 1546) est un écrivain, poète, imprimeur, humaniste et philologue français.

Considéré comme un libre penseur manifestant son anticléricalisme et son athéisme, il est brûlé vif avec ses livres le 3 août 1546, place Maubert à Paris[1].

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

Liens externes