Rue Jules Simon

De WikiRennes
Œuvre Street Painting #7 de Lang & Baumann en août 2013[1]
Emplacement de la rue Jules Simon par rapport à un plan de 1720[2]
La Maison Ferchaux pour meubler les futurs mariés, publicité de 1904
Jules Simon
La rue Jules Simon vue du boulevard de la Liberté , avec à droite le temple protestant, vers le nord, Palais du Commerce
La rive ouest de la rue Jules Simon, objet d'une des premières grandes rénovations du centre ville

La rue Jules Simon est une rue de Rennes qui relie, au sud des quais, la rue du Pré Botté et le boulevard de la Liberté sur un axe nord-sud, dans le prolongement de la porte de l'ancien Palais du Commerce, aujourd'hui la Poste. La moitié ouest la plus proche de ce bâtiment est composé d'un ensemble immobilier conçu au début des années soixante par l'architecte Georges Maillols. Le grand moment d'animation de la rue est la Grande braderie de Rennes chaque année à la fin du mois de juin. Sa rive ouest proche du palais du Commerce fit l'objet d'un opération de rénovation à la fin des années 50.

Histoire

La rue Jules Simon est élargie en 1931[3]

D'abord rue de Toussaints, citée dès 1455, elle menait du pont qui enjambait le fleuve à l'ancienne église Toussaints, à l'emplacement actuel des halles centrales. Elle se prolongeait au sud, sous le nom de rue de la Porte-Toussaint, suivant un tracé partiellement conservé dans la partie sud de la rue de Nemours, comme le montre le plan Hévin de 1616, et formera une partie de la traverse urbaine de la route Bordeaux-Saint-Malo. Les maisons en rive ouest dépendaient du couvent de la Retraite. On y trouvait au 16e siècle l'hôtellerie du Chapeau-Rouge avec un jeu de paume de 28 x 19 m et son jardin descendait jusqu'au fleuve[4]. Dite rue du Pont-Neuf au 17e siècle, rue d'Orléans jusqu'au milieu du 18e siècle, puis rue de la Halle-aux-Blés en 1820, elle reçut son nom actuel par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 4 septembre 1901.

« Nouveaux noms de rues. Il est décidé que la rue de la Halle aux Blés portera le nom de Jules Simon [...] »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numero du 7 septembre 1901 • Recueilli par Manudu35 • 2018licence

Jusqu'à la fin des années cinquante, les maisons en rive ouest avaient encore l'alignement oblique du plan de 1720.

En janvier 1999, le creusement du tunnel du métro provoqua l'affaissement de la rue sur plusieurs mètres et, face aux inquiétudes , le tunnelier fut arrêté plusieurs semaines[5]. En mars de la même année, un nouvel affaissement du sol lié au passage du tunnelier Perceval a de nouveau provoqué des perturbations[6].

Jules Simon

(31 décembre 1814, Lorient - 8 juin 1896, Paris)

Jules Simon, de son vrai nom : Jules François Simon Suisse, est un homme politique et philosophe français. Professeur de philosophie, il fut député républicain de 1863 à 1870, ministre de l'Instruction publique, sénateur et chef du gouvernement en 1876.

Il s'opposa à la politique scolaire de Jules Ferry et prit position contre le boulangisme. Il fut élu à l'Académie française en 1875.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Notes et références

  • Ah, ces belles fêtes des fleurs ! : bref article dans Les années 50 en Ille-et-Vilaine, hors-série Ouest-France 2005, page 23, avec une belle photo de la fête du 25 mai 1953 avec un char passant à l'arrière des halles rue Jules Simon.
  • En route pour la mer ! : bref article dans Les années 50 en Ille-et-Vilaine, hors-série Ouest-France 2005, page 30, avec une photo de la famille Bruchet, droguistes rue Jules Simon, au moment d'une panne de voiture sur la route des vacances.