Rue Meslé

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

La rue Meslé est une voie de Rennes du quartier 6 : Jeanne d’Arc - Longs-Champs - Beaulieu, axée nord-sud, reliant le boulevard Charles Péguy au nord à la rue Danton au sud. Cette voie fut dénommée par délibération du Conseil Municipal de la Ville de Rennes le 31 décembre 1928[1].

Cette dénomination rappelle :

Joseph Meslé

Tombeau du chanoine Meslé en l'église Notre-dame-en-Saint-Melaine

(1788 - 1873)

Meslé et Notre-Dame.jpg

Curé de l'Église Notre-Dame-en- Saint-Melaine

Le curé de la paroisse, Joseph Meslé, sollicita la permission de dédier son église paroissiale à la Sainte Vierge. Mgr Godefroy Brossays Saint-Marc, par ordonnance du 8 avril 1814, lui donna le nom de Notre-Dame de Rennes mais comme cette église n'était, en réalité, que l'ancienne église abbatiale de Saint-Melaine, elle est aussi connue sous le nom de Notre-Dame en Saint-Melaine.

Le curé Meslé est reconnu et distingué pour avoir embelli son église et fait de son sommet le point le plus élevé de Rennes, visible de toute la ville en 1855. La tour du clocher avait été surélevée d'un étage par l'architecte Jacques Marie Mellet, père d'une célèbre dynastie, et couronnée d'une statue de la Vierge en plomb doré, œuvre de l'atelier de l'abbé Choyer à Angers. Joseph Meslé dota aussi l'église d'un buffet d'orgue en style romantique, d'un orgue réalisé par Jean-Baptiste Clauss, ancien contre-maître de Cavaillé-Coll, et d'un chemin de croix original, peint et non sculpté comme il était alors courant, en quatorze toiles réalisées dans un style classique, inspiré du 18e siècle français ou italien. Fait rare, simple curé il reçut la légion d'Honneur. Le chanoine Meslé, reconnaissant envers son archevêque, écrivit une Relation du pélerinage de Mgr l'Archevêque de Rennes à Rome, en janvier 1861.

Son tombeau est visible dans l'église "dont il fut pendant soixante années l'apôtre infatigable" précise l'épitaphe.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. Délibérations municipales, Archives de Rennes