Rue Professeur Jean Pecker

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

La rue Professeur Jean Pecker se situe dans le quartier 10 : Villejean - Beauregard entre l'avenue Charles Tillon et la rue Jean-Louis Bertrand. Cette voie fut dénommée par délibération du Conseil Municipal de la Ville de Rennes le 4 mars 1991[1].

Cette voie rend hommage au


Professeur Jean Pecker

Le professeur Jean Pecker

Professeur de la Faculté de Médecine de Rennes, ancien F.F.L.

(23 janvier 1921, Colombelles, Calvados - 5 septembre 1989, Rennes)

Lors de la seconde guerre mondiale, son père, médecin caennais, est résistant. Il est arrêté, déporté et meurt au camp d'Auschwitz. Jean Pecker rallie lui les Forces Françaises Libres, passe en Espagne, puis est arrêté et emprisonné. Il rejoint finalement la division Leclerc dont il devient médecin de l'unité de chars. Il participe au débarquement de Normandie dans l'armée du Général Patton, puis à la Libération de Paris et de l'Alsace, avant d'atteindre le nid d'aigle d'Hitler à Berchtesgaden.

Jean Pecker poursuit sa vie professionnelle en tant que neurochirurgien. Il arrive à Rennes en 1957 en provenance de Paris, en ouvrant la troisième chaire de Clinique Neurochirurgicale Française[2], la première dans une école de Médecine. Il prend la succession de Daniel Ferey au sein du service de neurochirurgie installé dans un baraquement de Pontchaillou, construit à l'origine en 1917 pour accueillir les blessés de guerre.

Il est le fondateur de l'école neurochirurgicale rennaise qui a essaimé dans tout l'ouest de la France[3]. A une époque ou le scanner et l'IRM n'existent pas encore, le professeur Pecker double la capacité de lits du service (40 à 80 lits), et travaille le matin à l'hôpital puis l'après-midi dans la clinique Saint-Vincent ou la clinique Saint-Laurent.

Vice-président de l'Université Rennes I, et conseiller de Simone Veil lorsqu'elle occupa le poste de ministre de la Santé, il prend sa retraite en 1986 lors du congrès mondial sur les tumeurs du cerveau qui se déroule à Rennes, en présence d'Edmond Hervé. [4]

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références