Rue de la Croix Rouge

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

La rue de la Croix Rouge est une courte rue qui prend à l'est sur la rue de l'Enchanteur Merlin et va rejoindre à l'ouest la rue de Brocéliande mais sans y déboucher, présentant de ce fait le caractère d'impasse. Seule sa rive nord est bâtie : il s'agit de maisons édifiées en 1958-59 à l'initiative de l'association des "Castors Rennais" animée par Alexandre Gaudichon [1].

Le nom de la rue lui a été donné par délibération du conseil municipal de la ville de Rennes le 22 juillet 1960. Il reprend celui que l'on donnait au "carrefour de la Croix-Rouge", ce petit quartier vivant (plusieurs cafés) qui formait un carrefour entre rue de Saint-Brieuc, route de Brest (aujourd'hui Saint Jean-Baptiste de la Salle) et route de Vezin. Il constituait naguère la véritable entrée ouest de Rennes.

La fête du carrefour de la Croix-Rouge

Une tradition perdure à l'entre-deux guerres, celle liée à l’organisation de festivités sur ce secteur de la Croix-Rouge. Au printemps, la présence de jeux forains sur cette route menant à Vezin-le-Coquet permettait à de nombreux jeunes rennais de s'amuser. Le 27 juillet 1947, parlant sur le terrain de la Croix-Rouge, le général de Gaulle fit le premier de ses discours appelant les Français à se rassembler dans un nouveau parti, le RPF, (Rassemblement du peuple français).[2]

Les fêtes de la Croix-Rouge. Extrait de L'Ouest-Éclair du 13 avril 1936

Deux "Croix-Rouge"

Le nom de la rue ne vient pas de l'organisation bien connue mise ne place en France en 1864, et dont les missions fondamentales sont l'urgence, le secourisme, l'action sociale, la formation, la santé et l'action internationale. Néanmoins, il convient de rappeler que l'association possède une antenne locale à Rennes depuis de nombreuses années, qui a à maintes reprises déménagé mais aujourd'hui située au 4 rue de la Sauvaie.

« Croix-Rouge Française - Comité de Rennes

En conformité du décret du 7 août 1940, les trois sociétés d'assistance aux Blessés militaires, composant la Croix-Rouge Française, ont été fondues en une seule et même organisation devant fonctionner désormais sous la dénomination de "Croix-Rouge Française".

Les deux Comités de Rennes : Société de "Secours aux Blessés Militaires", "Union des Femmes de France", ne forment donc plus actuellement qu'un seul Comité de Croix-Rouge, dont le siège social est, 8, rue Saint-Hélier. »

L'Ouest-Éclair
Origine : Numéro du 10 avril 1941, page 4 • Recueilli par Manu35 • 2020licence

Sur la carte

Chargement de la carte...

Notes et références

  1. Villejean, 30 ans d'histoire, p. 64
  2. De Gaulle à Rennes