Rue de la Paillette

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

La rue de la Paillette est une voie de Rennes axée sud-nord joignant le mail François Mitterrand à la rue Père Grignion qui la prolonge à l'est. Ancienne "rue des Polieux" en 1720, elle apparaît déjà en 1827 comme "ruelle de la Paillette". La rue tient son nom d'une maison qui se trouvait à une centaine de mètres à l'ouest, près de laquelle on inhumait les prisonniers de la Tour Le Bât[1].

« La Rue de la Paillette - En 1897, au mois d'août, M. Sacher avait demandé l'élargissement de la rue de la Paillette, et à cette époque le maire avait répondu que quand les maisons frappées d'alignement seraient un danger public, il prendrait un arrêté pour les faire démolir, que ce serait une somme de 22000 fr. dont bénéficierait la ville.

Les (Nouvelles Rennaises) du 9 septembre 1899, publiaient également une lettre d'un contribuable expliquant ses doléances au sujet de la dite rue. Le souvenir de cette affaire m'est revenu à la mémoire en passant sur le mail pendant les fêtes et ma foi, moi aussi j'ai fait ma petite enquête et une petite inspection. La rue de la Paillette part du Mail pour aboutir à la rue du Manège et va jusqu'à la rue de Brest et se confond avec la rue du Polieu. Avant la révolution à cet emplacement et dans les champs avoisinants, se tenait la foire de la Saint Pierre et Saint-Paul.

J'ai donc visité la rue de la Paillette et j'ai constaté que comme on l'avait déjà dit en 1897 c'était un véritable dépotoir. Il y a deux maisons à gauche en partant du mail qui ont une avance de 5 à 6 mètres sur la voie publique. Si seulement ces deux maisons étaient mises à l'alignement ce serait un grand pas de fait, ce sont de vieilles baraques en pans de bois qui n'ont aucune valeur même locative, les ardoises s'échappent de sur ces maisons et peuvent même blesser les passants et ce n'est bien certainement pas 22000 fr. qu'il faudrait dépenser pour aligner cette partie là qui serait presque droite jusqu'à la rue du manège et cela permettrait d'apercevoir du mail l'unique bec de gaz qui éclaire ce passage et il serait moins déposé d'ordures entre ces deux maisons que j'indique.

Allons, M. Sacher, une fois déjà vous avez pris cette cause en mains c'était très bien, continuez, revenez à la charge, ne vous lassez pas, et les habitants de ce quartier vous en seront reconnaissants. »

— L'Évènement Rennais
Origine : Numéro 3 du jeudi 2 juillet 1903 • Recueilli par Manu35 • 2019licence

Est installé dans cette rue le théâtre de la Paillette.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Références

  1. Le Vieux Rennes, par P. Banéat - J Larcher éd.