Changes

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

Cathédrale Saint-Pierre

1,140 bytes added, 10:29, 8 June 2012
no edit summary
La cathédrale Saint-Pierre est l’église catholique siège de l’archidiocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo, située au cœur du quartier historique de Rennes. Elle offre un mélange bizarre d'architecture qui s'explique par l'extrême lenteur apportée à sa construction. La façade et ses deux tours de granit à quatre niveaux, de 48 mètres de haut, fut édifiée en plusieurs étapes tout au long des 16e et 17e siècles. François Huguet ajouta sur le fronton au sommet de la façade la devise de Louis XIV (''Nec pluribus impar'' : l’incomparable).
===Des cours d'anatomie dans la tour sud===
 
En 1738 ''la tour Le Bât'' servait d'emphithéâtre aux chirurgiens qui émigra par la suite dans divers locaux. En 1810, les cours de l'Ecole de Médecine ayant du quitter un local de l'ancien couvent de Saint-Yves qu'ils occupaient depuis 1803, trouvèrent refuge dans la petite ''chapelle de l'Ecce Homo'', située à l'angle de la [[rue des Dames]] et de la [[rue Le Bouteiller]], mais les leçons et travaux d'anatomie furent donnés... dans la tour sud de la cathédrale alors en ruine et abandonnée, dans les salles délabrées du deuxième étage, exposées au vent auxquelles on parvenait après avoir monté plus de cent marches d'un escalier obscur. En 1813, la salle d'anatomie fut transférée à l'ossuaire de l'ancien cimetière de l'église Saint-Etienne. <ref> ''Le local de la Communauté des Chirurgiens de Rennes et de l'Ecole de Chirurgie'', par le Dr Paul Hardoüin, professeur honoraire à l'Ecole de Médecine de Rennes. Bulletin et mémoires de la Société archéologique du dDépartement d'Ille-et-Vilaine. T.LXVII - 1944</ref>
 
===Les reprises de Mgr Godefroy Brossays Saint-Marc===
Lors des travaux récents de restauration menés à partir de 2009, une légende qui se transmettait dans la vieille famille rennaise des Jobbé-Duval s'est avérée. On y disait que l'ancêtre, le grand peintre décorateur Auguste-Louis, avait dit avoir laissé un souvenir personnel dans les décors qu'il y avait peints, en l'occurence sa pipe. De fait, les restaurateurs ont exhumé une pipe dans laquelle était roulé un papier qui contenait une liste manuscrite : le nom de Jobbé-Duval et ceux de ses collaborateurs. Photo a été faite de cet objet et de la liste avant leur remise en place, là où ils étaient depuis 1844.
 
===références===
<references/>
===lien interne===
16,614
edits

Navigation menu