Thorigné-Fouillard

De WikiRennes

Panneau travaux.svg
Cet article est en construction. • Votre contribution y est bienvenue.

Thorigné-Fouillard se situe au nord-est de Rennes.

Le 4 décembre 1981, un décret de rattachement de Fouillard (partie de la commune de Liffré) à la commune de Thorigné-sur-Vilaine est signé et en 1982, la nouvelle commune prend le nom de Thorigné-Fouillard. La commune s'étend sur une surface de 13,58 km2, sa population s'élève à 8 381 habitants au 1er janvier 2015 habitants[1] au lieu de 7140 en 2010 (+3,3% paran), ses habitants sont les Thoréfoléens et Thoréfoléennes.

Thorigné, au nord, et Fouillard, au sud, en 1950. Fouillard, détaché de Liffré fusionnera avec Thorigné (de GéobretagneIGN BD ORTHO Historique 2011))
Thorigné-Fouillard en 2012
Le centre de Thorigné-Fouillard
Le manoir de Tizé

La commune est située au nord-est de Rennes. Elle fait partie de Rennes Métropole. C'est à l'origine un bourg qui s'est construit sur l'axe Rennes - Fougères, le dernier avant Rennes. L'autoroute A84, entre Caen et Rennes contourne le centre de Thorigné et l'ancienne route de Fougères traversant le bourg n'est plus qu'une simple rue (Rue Nationale) menant vers Rennes. Néanmoins on l'appelle souvent encore Route de Fougères.

La partie la plus urbanisée se situe tout au nord, juste en limite de la Forêt de Rennes (commune de Liffré). On trouve également d'autres zones construites notamment dans l'intra-rocade, à proximité de la Porte de Tizé.

Le manoir de Tizé, seul manoir renaissance autour de Rennes, se trouve en longeant la Vilaine sur la rive opposée au golf de Cesson-Sévigné. Le château sera réédifié en 1314 et au milieu du 16e siècle. Le manoir de Tizé a été pendant cinq siècles la propriété d'une lignée de seigneurs allant du 13e siècle à la Révolution. Le plus ancien, Bertrans, fut témoin de la charte de fondation de Saint-Aubin-du-Cormier à Nantes en 1225.

L'escalier en colimaçon et une salle dotée d'une imposante cheminée remontent au Moyen Âge. L'historien breton banni de Rennes comme ligueur, se retira chez son ami Mathurin Bouan, propriétaire du château de Tizé, où il mourut le 15 février 1590. Le manoir est construit en schiste local extrait d'une carrière toute proche, l'encadrement des fenêtres est en calcaire. La tour, les deux premiers bâtiments de la longère, l'étable sont en moëllons de schiste. Le hangar est en terre de bauge. En 1669 il y avait encore des douves et un pont-levis. Au fil du temps sa fière stature s'étiola et il fut transformé en corps de ferme avec étable au 19e siècle et une grange en bauge du début du 20e siècle. Il est maintenant pris en considération.

Morts pour la France

  • Amand Jean Marie Amiot, né le 2 juin 1892, meurt le 29 août 1914 à Sains Richaumont dans l'Aisne, matricule 1795. Mémoire des Hommes

Jumelages



Notes et références

  1. INSEE population au 1/01/2016

Liens externes