Vincent Morcel

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
Buste, plâtre, par Dolivet (musée des beaux-arts, Rennes)

Vincent Morcel

Maire de Rennes

(21 avril 1817, Rennes - 7 décembre 1897, Rennes )

Receveur des contributions indirectes, Vincent-Marie-Eugène Morcel débute très tard une carrière politique: succédant à Edgar Le Bastard il devient maire de Rennes à 75 ans et le" papa Morcel" laisse beaucoup de place au secrétaire général de la mairie Edmond Vadot, au point que celui-ci sera nommé «le maire deux » par un journal local.[1].

Edmond Vadot, secrétaire général de la mairie

On rencontrait tous les matins le premier magistrat de la cité, le papa Morcel, revenant du marché avec un filet rempli de légumes et de fruits, fumant son éternelle pipe et gagnant sa petite maison de la rue de Paris. Sous sa mandature fut traité l'équipent de la ville en tramways électriques; le réseau fut étudié à partir de l’hiver 1894-1895. Une polémique sur les avantages respectifs de la traction électrique et de la vapeur ralentit la construction du réseau qui fut inauguré – au milieu de bien des difficultés techniques – à la fin juin 1897. En 1892 il est conseiller général du canton nord-est en 1892, vice-président du conseil général la même année et président du comice agricole du canton nord-est. Maire de Rennes jusqu'en 1896, il meurt en fin d'année suivante. [2]


Le sculpteur Emmanuel Dolivet a réalisé un buste de lui en plâtre.

Références

  1. Le Petit Journal,30 septembre 1900
  2. https://books.openedition.org/pur/43167?lang=fr  : L'administration Lajat. Jean-François Tanguy PUR