Tunnel allemand de la place de la République de Rennes

De WikiRennes

Le tunnel sur les jardins de la poste, juste après la libération : autochenilles US et grue déblayant les gravas
L'étrange tunnel allemand place de la république

Le 6 juin 1942, en bordure des jardins de la place de la République, côté est, arrivent des camions chargés de ciment, tiges de fer, coffrage de bois et d'une énorme bétonneuse. Inquiétude des Rennais, notamment des habitants du quai Lamartine et du quai Chateaubriand. Peu à peu prit forme un étrange tunnel semi cylindrique de deux mètres de haut traversant les jardins, du bâtiment de la poste au quai Chateaubriand. Un escalier pour piétons l'enjambait, permettant son franchissement. Ce tunnel allait abriter l'ensemble des câbles de communication à grande distance qui, d'ouest en est, couraient, enterrés, le long des quais jusqu'au central téléphonique du boulevard de Strasbourg, permettant de communiquer avec le reste de la France et l'Allemagne.

Les Rennais ne comprirent pas la raison de cet étrange ouvrage, la partie du réseau hors tunnel restant évidemment vulnérable.[1]

Références

  1. Les Heures Douloureuses de Rennes, par V. Ladam; imp. Les Nouvelles