Écrasement d'un avion de la R.A.F. le 7 octobre 1945

From WikiRennes
Revision as of 14:56, 30 April 2020 by Stephanus (talk | contribs) (Page créée avec « Catégorie:Faits divers === Après avoir tourné au-dessus de Rennes, un avion britannique s'écrase === Dans la nuit du 7 au 8 octobre 1945, vers 2h30, les Rennais... »)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search


Après avoir tourné au-dessus de Rennes, un avion britannique s'écrase

Dans la nuit du 7 au 8 octobre 1945, vers 2h30, les Rennais avaient perçu un ronflement des moteurs d’un avion volant à très basse altitude et, après plusieurs passages au-dessus des toits, le bruit s’était amenuisé vers le sud. Au matin on découvrit un quadrimoteur militaire Stirling, l’épave, près de la voie ferrée entre Saint-Jacques et Bruz, à 800 mètres de la piste. Les 26 occupants, dont plusieurs femmes soldats ont péri, carbonisés. Il s’agissait d’un avion désorienté en raison de la brume sur le bassin rennais. L’épave, hormis la queue de l’appareil n’était qu’un amas de ferrailles tordues, de débris informes d’appareils de bord . Des curieux vinrent regarder cette horreur, maintenus à distance par la gendarmerie de l’Air, des militaires de la Royal Air Force et de la subdivision aérienne de Rennes. Les 5 membres d’équipages et les 21 passagers du quadrimoteur Short Stirling de la Royal Air Force étaient tous morts carbonisés. [1]

La foule rennaise aux obsèques

En début de matinée, M. Le Gorgeu, commissaire régional de la République, le préfet Vigier, le général Allard, commandant la Xie région, étaient sur place et présentèrent leurs condoléances aux officiers britanniques commandant la base aérienne. Les corps furent transportés à une chapelle ardente aménagée dans l’hôpital militaire de la ((rue Saint-Louis]].

Ce n’est que le 25 octobre qu’eurent lieu les obsèques des 26 victimes. À13h30 les officiers britanniques et les personnalités françaises civiles et militaires Encadrée par un détachement de la R.A1.F « dont les officiers et soldats semblent glisser sur les pavés »,observe le journaliste de l’Ouest-Eclair, la remorque funèbre traverse la ville au milieu d’une foule émue et recueillie et derrière suit une foule nombreuse. Le cortège gagne le cimetière de l’Est. Au moment de la cérémonie. d’inhumation, des quadrimoteurs vinrent tourner autour du cimetière, tandis que les personnalités présentaient leur condoléances au commandant Harrod, chef de la base anglaise, et que la foule commençaient à défiler pour s’incliner devant la longue alignée de cercueils.

Manifestement, les Rennais montraient qu’ils n’avaient pas oublié que, l’année précédente, les Britanniques avaient chèrement contribué à la libération du sol français.

Une enquête devait avoir lieu sur la chute de ce Short Stirling du 299e squadron de la R.A.F , en provenance du Caire et se dirigeant vers l’Angleterre qui, outre ses 5 membres d’équipage, transportait 21 soldats et membres du service territorial auxilaire. Bientôt à court de carburant, l’appareil, errant dans la brume, n’avait pas trouvé le seuil de piste de l’aérodrome de Saint-Jacques. [2]

Références

  1. Ouest-France du 8.10.1945
  2. Ouest-France 26.10.1945