Aïkido Club Tomoe

De WikiRennes

L’AÏKIDO CLUB TOMOE vous propose de pratiquer l’Aïkido, l’Iaïdo et le Jiyûkempo.

L’objectif du club est de vous faire progresser sur la voie des arts martiaux et sur l’utilisation de votre corps (mouvement, gestuel, psyché…).

Des cours hebdomadaires sont dispensés et des stages seront organisés. La découverte d’autres pratiques, par le biais de stages pluridisciplinaires, pourront être organisés pour permettre de connecter les différentes utilisations corporelles.

Le club est affilié à la Fédération Française d'Aïkido et de Budo pour l'aïkido, à la Fédération Européenne d'Iaï pour l'iaïdo et à Ryûsei pour le Jiyûkempo.

Aïkido

Qu'est-ce que c'est ?

L’Aïkido est un art martial japonais qui puise ses origines dans différentes pratiques martiales traditionnelles (Budo).

Morihei UESHIBA (1883-1969) constitua une synthèse de ces disciplines en y intégrant une philosophie non violente respectueuse de l’individu.

Il s’agit de ne pas s’opposer à la force de son adversaire, mais de s’unifier avec son « attaque » et d’utiliser l’énergie du mouvement adverse dans sa technique pour résoudre le conflit.

En aïkido, l’accent est mis sur le développement de l’individu à travers l’acquisition de techniques. On utilise le corps pour forger l’esprit. Il ne s’agit pas de blesser les autres, mais plutôt de se protéger de manière bienveillante tout en conservant une efficacité martiale.

Il n’existe pas de compétition en aïkido. C’est un véritable mode d’éducation de l’individu où l’on cherche avant tout à progresser vis à vis de soi-même en développant ses propres capacités : souplesse, agilité, rapidité, force, endurance. Mais aussi la vigilance, la maîtrise de soi, le respect des autres…

La pratique de cet art martial s’adresse donc à tous, hommes, femmes et enfants et permet de s’épanouir au travers d’une recherche personnelle tout en s’ouvrant vers l’autre.

La pratique des armes fait partie intégrante de l’Aïkido. En effet il existe une très étroite relation entre le travail des armes (bukiwaza) avec le sabre et le bâton et les techniques à mains nues, et cet ensemble est enseigné dès le début de la pratique.

Cours

Les cours hebdomadaires d’Aïkido sont assurés par Loïc LAFORGE, 3e Dan Aïkikaï, détenteur du CQP MAM, et Nicolas KÜHL, 2e Dan Fédéral, détenteur du BF.

Iaïdo

Qu'est-ce que c'est ?

Le Iaïdo, discipline majeure du samouraï d’autrefois, est l’art de dégainer le sabre et de couper dans le même instant. Art du geste spontané et naturel, c’est une discipline qui se pratique seul, face à soi-même, sous forme de kata (mouvements codifiés). Cette forme de travail solitaire s’appelle tandoku renshu. L’élève se doit cependant de compléter sa formation par d’autres pratiques, telles sotai renshu (travail avec adversaires) et tameshi giri (coupe de cibles).

La volonté est de mettre l’accent sur le développement spirituel et moral. A travers cette double dimension, spirituelle et morale, mais aussi à travers le travail de placement/déplacement du corps et de contrôle de soi, l’iaïdo est un art martial complémentaire à la pratique de l’aïkido.

L’art du sabre japonais est divisé en deux pratiques principales : le Ken-Jutsu et le Iaï-Jutsu.

Le Ken-Jutsu est l’art de manier le sabre lorsqu’il est déjà retiré du fourreau. C’est à proprement parler l’art du sabre. Cette pratique était considérée comme la plus importante, aussi, le Bushi (guerrier) y concentrait-il l’essentiel de son attention et de son effort. Le Ken-Jutsu, selon la mode de l’époque ou les conceptions philosophiques et politiques inhérentes à certaines écoles, prit différents noms au cours de son histoire: HeihoKenpoTohoGekkenHyohoTojutsuTachiuchiHyodo, etc. Cependant, le plus couramment, on applique à l’art du sabre classique le nom de Ken-Jutsu.

Le Iaï-Jutsu est l’art de dégainer et couper d’un seul geste. Grâce à la rapidité avec laquelle il permettait de porter une attaque, le Iaï-Jutsu réussit à occuper une place importante de l’escrime bien que secondaire par rapport au Ken-Jutsu. Le développement du Iaï, ou plutôt la nouvelle façon de le considérer, est à mettre au compte de Hayashizaki Jinsuke Shigenobu, qui vécu entre la fin du 16e siècle et le début du 17e. C’est grâce à ses efforts que l’art du dégainage rapide se répandit à travers le Japon. Le Iaï-Jutsu prit aussi différents noms au cours de son histoire : Batto-JutsuTachiuchiBatto-Ho et, de nos jours, Iaïdo.

Cours

Les cours hebdomadaires d’Iaïdo sont assurés par Nicolas KÜHL.

Philippe COCCONI est le responsable technique du club. Cadre technique à la FEI, 4e Dan de Iaïdo (Chuden), il pratique l’école de référence de la FEI, Muso Shinden Ryu, mais également l’Aïki Toho Iaï, école de iaïdo développée par Shoji Nishio Sensei. Par ailleurs, et plus récemment, Philippe Cocconi a développé 7 katas personnels rassemblés sous le terme de Iawaseru.

Le travail proposé lors de ces cours visera à alterner la pratique de Muso Shinden Ryu, de l’Aïki Toho Iaï et de l’Iawaseru, dans un souci de développement du corps et de l’esprit.

Jiyûkempo

Qu'est-ce que c'est ?

Jiyûkempo (JKP) est une méthode globale au service de la pratique de l’aïkido qui s’aborde de manière souple et raisonnée. Pas de notions de victoire ou de défaite, juste la recherche d’une réponse adaptée à une situation changeante, les outils techniques sont en premier lieu choisis dans des disciplines extérieures à l’aïkido afin de « gagner » du temps mais les principes fondamentaux de l’aïkido restent présents.

La pratique se fait à mains nues ou avec armes, toujours selon le contexte. Jiyûkempo n’est ni une méthode de self-défense au premier sens du terme, ni un Budo, mais doit permettre de trouver naturellement une réponse rapide et adaptée à toute confrontation, en se basant sur des concepts inhérents aux Budo japonais.

Cours

Les cours hebdomadaires de Jiyûkempo à Aïkido Club Tomoe sont assurés par Loïc LAFORGE, instructeur de JKP, et Nicolas KÜHL. Ils suivent régulièrement Philippe COCCONI, fondateur du JKP.

Le travail proposé lors de ces cours doit permettre à chacun d’éveiller son corps à la pratique martiale. Après une préparation physique individuelle ou collective, plusieurs exercices et outils seront proposés, et permettront parfois de terminer le cours sur du travail libre.

Horaires et lieux

Les lundis de 18h00 à 20h00 :

AÏKIDO et JIYÛKEMPO

au Dojo du COSEC Universitaire de Villejean (SIUAPS) ; Rue Pierre-Jean Gineste ; 35000 Rennes

Les jeudis de 07h30 à 08h30 :

IAÏDO

au Centre Culturel Bouddhique de Rennes (CCBR) ; 2 Rue des Veyettes ; 35000 Rennes

Les vendredis de 19h30 à 21h00 :

AÏKIDO et JIYÛKEMPO

à la Maison de Quartier Fancisco Ferrer ; 40 Rue Montaigne ; 35000 Rennes

Site web et page Facebook

https://aikido-club-tomoe-rennes.fr/

https://www.facebook.com/aikido.club.tomoe/