Après l'exode, l'arrivée à Vezin-le-Coquet