Difference between revisions of "Avenue Georges Graff"

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
m
(Liens internes)
Line 10: Line 10:
 
Premier adjoint au maire de Rennes
 
Premier adjoint au maire de Rennes
  
Georges Graff, d'une famille alsacienne arrivée à Rennes après la guerre de 1870 et exploitante de la brasserie éponyme, travaille comme industriel jusqu'en 1950. Amateur de voile, il est conseiller général MRP du canton sud-ouest de 1945 à 1949. Premier adjoint d'[[Henri Fréville]] de 1962 à 1971, il fut un grand planificateur, aménageur de la ville dans sa plus grande période d'expansion d'après-guerre, initiateur du secteur sauvegardé du centre-ville avec aussi des démolitions "collatérales" périphériques regrettables, telles celles du château de Bréquigny, du manoir de la Motte au Chancelier (sur l'emplacement duquel passe la rocade ouest), du château de Maurepas. Sa tombe n'est pas visible : il avait légué son corps à la science.
+
Georges Graff, d'une famille alsacienne arrivée à Rennes après la guerre de 1870 et exploitante de la brasserie éponyme, travaille comme industriel jusqu'en 1950. Amateur de voile, il est conseiller général MRP du canton sud-ouest de 1945 à 1949. Premier adjoint d'[[Henri Fréville]] de 1962 à 1971, il fut un grand planificateur, aménageur de la ville dans sa plus grande période d'expansion d'après-guerre, initiateur du secteur sauvegardé du centre-ville avec aussi des démolitions "collatérales" périphériques regrettables, telles celles du château de Bréquigny,<ref>[[parc de Bréquigny]]</ref> du manoir de la Motte au Chancelier (sur l'emplacement duquel passe la rocade ouest),<ref>[[rue de la Motte au Chancelier]]</ref> du château de Maurepas<ref>[[ruede Fougères]]</ref>. Sa tombe n'est pas visible : il avait légué son corps à la science.
  
 
== Sur la carte ==
 
== Sur la carte ==

Revision as of 10:52, 8 March 2017

Georges Graff, Ier adjoint au maire Henri Fréville

L' avenue Georges Graff est une voie nord-sud, parallèle à l'avenue de Bréquigny, reliant le boulevard Albert 1er au square de Londres. Elle longe les installations du lycée de Bréquigny. Georges Graff a participé activement au développement du quartier, notamment à l'installation de la piscine de Bréquigny, c'est pourquoi une voie à son nom a été placée dans ce secteur. Cette voie fut dénommée par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 13 janvier 1997[1].

Elle rappelle au souvenir :

Georges Graff

(1913 -1996)

Premier adjoint au maire de Rennes

Georges Graff, d'une famille alsacienne arrivée à Rennes après la guerre de 1870 et exploitante de la brasserie éponyme, travaille comme industriel jusqu'en 1950. Amateur de voile, il est conseiller général MRP du canton sud-ouest de 1945 à 1949. Premier adjoint d'Henri Fréville de 1962 à 1971, il fut un grand planificateur, aménageur de la ville dans sa plus grande période d'expansion d'après-guerre, initiateur du secteur sauvegardé du centre-ville avec aussi des démolitions "collatérales" périphériques regrettables, telles celles du château de Bréquigny,[2] du manoir de la Motte au Chancelier (sur l'emplacement duquel passe la rocade ouest),[3] du château de Maurepas[4]. Sa tombe n'est pas visible : il avait légué son corps à la science.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références