Difference between revisions of "Bleuet de France"

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
 
Line 9: Line 9:
 
Les bleuets – comme les coquelicots, symbole retenu par les Britanniques, leur "poppy" – continuaient à pousser dans la terre retournée par les milliers d’obus qui labouraient quotidiennement les champs de bataille. Ces fleurs étaient le seul témoignage de la vie qui continuait et la seule note colorée dans la boue des tranchées.
 
Les bleuets – comme les coquelicots, symbole retenu par les Britanniques, leur "poppy" – continuaient à pousser dans la terre retournée par les milliers d’obus qui labouraient quotidiennement les champs de bataille. Ces fleurs étaient le seul témoignage de la vie qui continuait et la seule note colorée dans la boue des tranchées.
  
Ce terme de « Bleuets » désignait les soldats de la Classe 15 – nés en 1895 – fraîchement arrivés sur le champ de bataille du Chemin des Dames, en raison de l’uniforme bleu horizon dont ils étaient vêtus. Ces jeunes recrues qui, pour des milliers d’entre eux n’ont jamais eu vingt ans, avaient été surnommés ainsi par les poilus plus anciens qui avaient porté le désastreux pantalon rouge garance encore en usage au tout début de la Première Guerre mondiale
+
Ce terme de « Bleuets » désignait les soldats de la Classe 15 – nés en 1895 – fraîchement arrivés sur le champ de bataille du Chemin des Dames, en raison de l’uniforme bleu horizon dont ils étaient vêtus. Ces jeunes recrues qui, pour des milliers d’entre eux n’ont jamais eu vingt ans, avaient été surnommés ainsi par les poilus plus anciens qui avaient porté le désastreux pantalon rouge garance encore en usage au tout début de la Première Guerre mondiale. <ref>[[15 août 1914]]</ref>
  
 
Dès 1935, l’État officialise la vente du Bleuet de France chaque 11 novembre partout en France.
 
Dès 1935, l’État officialise la vente du Bleuet de France chaque 11 novembre partout en France.
Line 18: Line 18:
  
 
À Rennes, ville pilote dans le processus de la mémoire partagée, les joueurs du Stade rennais ont arboré le Bleuet de France dès 2012, premier club de la Ligue 1 de football à l'avoir porté et tous les joueurs des clubs professionnels de ligue 1 et de ligue 2 l'ont porté lors des rencontres les plus proches du 11 novembre 2014.
 
À Rennes, ville pilote dans le processus de la mémoire partagée, les joueurs du Stade rennais ont arboré le Bleuet de France dès 2012, premier club de la Ligue 1 de football à l'avoir porté et tous les joueurs des clubs professionnels de ligue 1 et de ligue 2 l'ont porté lors des rencontres les plus proches du 11 novembre 2014.
 +
 +
===références===

Latest revision as of 13:24, 5 November 2019


Le Bleuet de France est un insigne, porté en épinglette, symbolisant la mémoire des Morts pour la France.

Le Bleuet de France, à la mémoire des soldats morts pour la France

Le Bleuet de France est le symbole de la mémoire et de la solidarité, en France, envers les anciens combattants, les victimes de guerre, les veuves et les orphelins. La vente d'insignes du bleuet les 11-Novembre et 8-Mai servent à financer des œuvres sociales leur venant en aide.

Les bleuets – comme les coquelicots, symbole retenu par les Britanniques, leur "poppy" – continuaient à pousser dans la terre retournée par les milliers d’obus qui labouraient quotidiennement les champs de bataille. Ces fleurs étaient le seul témoignage de la vie qui continuait et la seule note colorée dans la boue des tranchées.

Ce terme de « Bleuets » désignait les soldats de la Classe 15 – nés en 1895 – fraîchement arrivés sur le champ de bataille du Chemin des Dames, en raison de l’uniforme bleu horizon dont ils étaient vêtus. Ces jeunes recrues qui, pour des milliers d’entre eux n’ont jamais eu vingt ans, avaient été surnommés ainsi par les poilus plus anciens qui avaient porté le désastreux pantalon rouge garance encore en usage au tout début de la Première Guerre mondiale. [1]

Dès 1935, l’État officialise la vente du Bleuet de France chaque 11 novembre partout en France.

Après la Seconde Guerre mondiale, en 1957, un second jour de collecte est créé le 8 mai, date anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie.

Le 27 août 1998, le rond-point situé dans l'axe de la place des Invalides, devant l’Hôtel des Invalides dans le VIIe arrondissement de Paris est nommé Rond-point du Bleuet de France

À Rennes, ville pilote dans le processus de la mémoire partagée, les joueurs du Stade rennais ont arboré le Bleuet de France dès 2012, premier club de la Ligue 1 de football à l'avoir porté et tous les joueurs des clubs professionnels de ligue 1 et de ligue 2 l'ont porté lors des rencontres les plus proches du 11 novembre 2014.

références