Open main menu

WikiRennes β

Censure


Présentation sur trois colonne, bitte!

Pendant toute l'occupation allemande, le quotidien L'Ouest-Éclair parut sous censure allemande : du 4 juillet 1940 au 1er août 1944.[1] Si depuis janvier 1943, la censure allemande se faisait a posteriori, il n'en était pas toujours ainsi en pratique. En témoigne le fait suivant, fin juillet 1944, à une époque où l'occupant commence à être aux abois après le débarquement en Normandie.

Pierre de La Haie[2] note dans son journal :

Dimanche 23 juillet 1944. 23 heures Dimanche. J'ai rendu visite au journal. Il est encore sous le coup de l'émotion causée par un incident entre Jan et le censeur. C'était vendredi. La rédaction présentait l'attentat contre Hitler sous le titre :"Le Führer échappe à un attentat". Le censeur en voyant cela s'est emporté :" Vous présentez cela comme un fait divers...". Il a donné des ordres : présentation sur 3 colonnes, emploi de tel et tel caractère, et il a dicté un titre où il était question de la Providence et du Führer de l'Europe.

La Providence, pensait M. Jan, [3] se débrouillera toute seule avec le Führer, mais il n'y a pas de Führer de l'Europe. Et cela, il eut le courage de le dire :"Le chancelier est chef du Reich, il n'est pas chef de l'Europe. La France a son chef..." Explosion de colère :"Si vous pensez cela, demain vous ne serez plus rédacteur en chef de l'Ouest-Eclair."

Références

[4]

  1. Le combat du 1er août 1944 à Maison Blanche
  2. * Rédacteur à l'Ouest- Eclair, tout en étant entré dans la Résistance
  3. * Henry Jan, rédacteur en chef du journal, sera arrêté à la Libération mais bénéficiera d'un non-lieu
  4. Journal 6 juin-18 août 1944. p. 64 Pierre et Armande de La Haie