Croix-Verte

De WikiRennes

Révision de 11 novembre 2017 à 14:12 par TigH (discussion | contributions) (Page créée avec « Le lieu de la '''Croix Verte''', situé sur le coté occidental du lieu de Pontpéan (!), consistant en un corps de logis bati de murs de terre sur fondement de maçonneri... »)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Le lieu de la Croix Verte, situé sur le coté occidental du lieu de Pontpéan (!), consistant en un corps de logis bati de murs de terre sur fondement de maçonnerie, couvert d'ardoises, aspecté au nord, divisé en deux aitres : celui du bout d'orient vers midi sert de demeure ayant cheminée et doublage, celui vers couchant sert d'étable et est sans doublage. Ces deux aitres contiennent de long par devant quarente trois pieds et ont de largeur dix huit pieds. Vers l'angle occident et nord est un cellier couvert d'ardoises ayant quatorze pieds six pouces sur douze pieds, et vers l'angle orient et nord une retraite à porcs construite en terre couverte en glé, ayant sept pieds sur six pieds.

Cour au devant des susdits logemens autant qu'ils en emportent jusqu'au pati de la Croix Verte.

  • un jardin à l'occident et au midi desdits logis, contenant, y compris l'emplat des logis, dix huit cordes, le tout prisé de revenu annuel la somme de vingt huit livres.
  • la piece du Pati, joignant vers orient ledit jardin, vers occident terre de Guillaume Dibon, d'autre bout au pati de la Croix Verte, contenant cinquante six cordes ... 23
  • la piece nommée la ruelle aux Merciers ou le courtil Brulé, joint des deux cotés le vieux et le nouveau grand chemin, du bout du nord à autre chemin, du bout midi à terre dudit Guillaume Dibon, contenant trente cinq cordes ... 13
  • le pré de la Ruelle aux Merciers ou Courtil Brulé, joint vers occident le grand chemin neuf, vers le nord autre chemin, vers orient à terre de Pierre Dy ou representans, vers midi terre de Guillaume Dibon, contenant quarente sept cordes et demie ... 16
  • la piece de la Grenouillais, joint des deux bouts à terre du nommé Dibon, vers orient le vieux chemin, contenant soixante cinq cordes ... 26

Suivant le contrat du vingt neuf mars mil sept cent cinquante trois au rapport de Sohyer et de Baudouin, notaires royaux à Rennes, les maisons, cour et jardin du lieu de la Croix Verte, les pieces cy dessus en dependances relevent de l'abbaye royale de Saint Georges de Rennes roturièrement à devoir de dix quarts de froment rouge par chacun an, à devoir de portage aux greniers de ladite abbaye ; sur lesdites maisons, cour et jardin, piece de la Croix Verte et quantité de la ruelle aux Merciers le surplus franc de rentes fors obeissance.

  • la piece de la Croix Jouite, autrement du Pilory, joignant vers occident le chemin de Rennes à Nantes, vers le nord à la demoiselle Picoul. Cette piece joint vers orient et midi les chemins de Brequigny. Elle a été coupée en deux par le grand chemin de Rennes à Nantes : la portion la plus grande est en pré et à l'orient dudit chemin ; l'autre partie est en labeur et à l'occident dudit grand chemin, contenant en tout un journal vingt sept cordes ... 42
  • le petit champ du meme nom à tressant (!) du precedent, le grand chemin neuf entre les deux, contenant onze cordes ... 4

Suivant le contrat cy dessus referé du vingt neuf mars mil sept cent cinquante trois, les deux dernieres pieces sont tenues roturierement de la seigneurie de Bréquigny, franche de rentes ford obeissance.

  • trois aitres de maison, autrefois en deux aitres seulement, situés au village du Temple de Blone, paroisse de Saint Jacque de la Lande, ayant de face trente neuf pieds sur dix huit pieds de profondeur, construite partie en pierres et partie en terre, couverte en ardoises, situées vers l'orient du pati du Temple de Blone ; cour au devant. L'aitre vers midi sert de bouge, celui du milieu sert de cellier, le troisieme aitre sert d'etable ; les deux premiers seulement avec doublage. Jardin au derriere, joignant au chemin conduisant dudit village au grand chemin de Rennes ... 18
  • une piece de terre labourable nommée la piece du Cormier, actuellement la piece du Paty, contenant deux journaux de terre, joignant du coté nord au chemin conduisant du pati de la Croix Verte au Temple, du midi au chemin qui conduit à Haute Blone, d'orient au pati de la Croix Verte, d'occident au pati du Temple ... 50
  • une piece de terre nommée Machefort ou Machefer, joignant des deux bouts aux Chemins qui conduisent de la Croix Robert au Temple, du midi à terre du Sieur Vaugeois, du nord au pré Gras appartenant à la Dlle. Feveille, contenant un journal quarente cordes ... 24
  • emplacement d'une maison existante autrefois au Temple, ensemble le jardin et la pepiniere qui en dependaient réunis, joignant du midi au pré de la Fontaine, du nord le pati du Temple, du couchant le courtil du Pape et terre du Sieur Vaugeois, d'orient le Bois Colin, y compris pareillement une quantité de dix cordes de terre qui y a eté réunie. Cette quantité de dix cordes prisée trois livres et dependante suivant la declaration du fermier de l'acquêt fait avec le Sieur Guerin quoi qu'il soit omis dans ce contrat, le surplus de ce que dessus prisé treize livres et le tout ensemble contenant environ quarente cordes ... 16
  • le pré de la Fontaine, joignant du bout nord proche la fontaine du Temple et le susdit courtil du Pape, du midi et d'occident le Sieur Gedouin, du levant terre du Sieur Vaugeois, contenant un journal dix cordes ... 20

[Ces biens relèvent de la juridiction des Templiers de la Guerche au membre de Rennes.]

Notes et références

  • Source : cote 2B 503 - Archives départementales d'Ille-et-Vilaine.