Difference between revisions of "Fabriquer un piège à micro-plastiques"

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
(Informations à relever pendant le prélèvement)
(Informations à relever pendant le prélèvement)
Line 47: Line 47:
 
*6) Limer le contour des trous percés
 
*6) Limer le contour des trous percés
 
==Informations à relever pendant le prélèvement==
 
==Informations à relever pendant le prélèvement==
[[Fichier:Donnes a relever.pdf|vignette]]
+
 
 
* coordonnées GPS du lieu de prélèvement
 
* coordonnées GPS du lieu de prélèvement
 
* vitesse du courant en m/s : chronométrer le temps que met un bâton à parcourir 10m sur le cours d'eau puis diviser la distance parcourue (10m) par le temps obtenu (en secondes)
 
* vitesse du courant en m/s : chronométrer le temps que met un bâton à parcourir 10m sur le cours d'eau puis diviser la distance parcourue (10m) par le temps obtenu (en secondes)

Revision as of 16:56, 27 July 2021

Matériel utilisé et piège version "bouteille"

L'association La Pagaie Sauvage [1] est un observatoire des microplastiques dans les eaux douces (cours d'eau). Elle propose un protocole de fabrication d'un piège à micro-plastiques appelé Babylegs [1] ("Babyleg, mode d'emploi", La Pagaie Sauvage, licence CC BY-NC-CA 4.0), un protocole de prélèvement d'eau et enfin elle assure l'analyse des prélèvements.

La Maison de la consommation et de l'environnement à Rennes, l'association, membre de la MCE, Eau et rivières de Bretagne et le BioHackerSpace de Rennes invitent les personnes qui le souhaitent à fabriquer et tester cet outil de mesure citoyenne. Vous pouvez utiliser la page de discussion pour manifester votre intérêt sur le sujet.


Piège "bouteille d'eau" (recommandé)

  • 1 grande bouteille d'eau (5L) - 1,50€
  • 1 collant de taille 18-24 mois en matière synthétique - 5€ (lot de 3)
  • 2 colliers de serrage (plastique) - 2€
  • 1 cordelette de plusieurs mètres - 2€

C'est ce type de piège qui est recommandé et imposé par la Pagaie sauvage. Inconvénients : l'outil est en plastique. La découpe pourrait conduire à "contaminer" les prélèvements, du fait de présence de micro-plastique de la bouteille. Il est possible que ce modèle soit trop léger et qu'il nécessite d'être lesté.

Il vous faudra un cutter pour découper la bouteille d'eau.

Piège "équerres en bois"

Piège avec des équerres en bois

Par souci de cohérence, vous pouvez choisir de fabriquer un piège en réduisant au maximum les éléments plastiques. Attention néanmoins : ce format n'est pas recommandé si vous envoyez vos prélèvements pour analyse à La Pagaie Sauvage.

Vous pouvez utiliser :

  • 2 (ou 4) équerres en multiplis de bois - 10€
  • des vis pour les assembler
  • 1 agrafeuse de tapissier, pour fixer le collant
  • 1 collant de taille 18-24 mois en matière synthétique - 5€ (lot de 3)
  • 1 cordelette (environ 2€)

Piège "Tube PVC"

  • 1 tube PVC diamètre 12,5cm - 3,70€
  • 2 colliers de serrage (plastique) - 2€
  • 1 collant de taille 18-24 mois en matière synthétique - 5€ (lot de 3)
  • 1 cordelette (environ 2€)
  • 2 petites bouteilles vides avec leur bouchon (facultatif, pour faire flotter le piège)

Inconvénients : l'outil est en plastique. Il est lourd et pour éviter de couler, il est préférable d'y ajouter des flotteurs.

Il vous faudra une perceuse pour faire des trous d'accroche de la ficelle et/ou des flotteurs. La Pagaie Sauvage déconseille de poncer après la découpe.

Fabrication du piège

Piège à micro-plastique, avec tube PVC et des flotteurs
  • 1) Couper la grande bouteille à chaque extrémité pour obtenir un tube
  • 2) Enfiler le collant tout autour
  • 3) Assurer le maintien du collant à l'aide de serflex
  • 4) Percer 2 trous de chaque côté plus ou moins espacés selon la taille de vos petites bouteilles et fixer les bouteilles à l'aide de serflex
  • 5) Percer encore 2 ou 3 trous pour attacher la cordelette
  • 6) Limer le contour des trous percés

Informations à relever pendant le prélèvement

  • coordonnées GPS du lieu de prélèvement
  • vitesse du courant en m/s : chronométrer le temps que met un bâton à parcourir 10m sur le cours d'eau puis diviser la distance parcourue (10m) par le temps obtenu (en secondes)
  • météo du jour
  • météo de la veille
  • description des berges (naturelles, aménagées, artificielles)
  • largeur du lit de la rivière

Protocole de prélèvement

  • 1) Mettre le piège à l'eau pendant 30mn minimum ; idéalement 1h.

Vous pouvez le maintenir à la main ou à l'aide de la cordelette. Le piège doit rester à l'horizontal et à contresens du courant (le sens du courant se dirige à l'intérieur du piège).

  • 2) Retirer délicatement le piège en veillant à ne pas renverser le collant
  • 3) Séparer le collant du reste de l'appareillage
  • 4) Faire un nœud pour fermer le collant
  • 5) Laisser sécher complètement le collant avant de l'envoyer pour analyse

Ajouter une photo pendant l'opération

Analyse des résultats

  • 1) Remplir le questionnaire en suivant ce lien : [2]
  • 2) Envoyer le prélèvement

Suite des étapes à venir

Réflexions sur la fabrication et l'utilisation du piège

  • Matériel :

Avec une bouteille, le piège va-t-il être trop léger et flotter en surface ? Avec un tube PVC, ne va-t-il pas au contraire être trop lourd et couler à la verticale ? Le piège à plastique est tout en plastique ! N'y a-t-il pas un risque de capter des micro-plastiques générés par le piège lui-même ? (lié notamment aux trous percés et à la coupe de la bouteille)

  • Prélèvement :

L'été le débit des cours d'eau est souvent plus faible. A voir si c'est suffisant pour le prélèvement. Un faible débit entraîne une plus faible dilution des matières/matériaux dans l'eau. Cela pourrait-il permettre d'observer une plus forte concentration des micro-plastiques ?

Références

[2]