La Chambre noire

De WikiRennes


La Chambre noire fut l'un des premiers cinémas d'art et d'essai en région, fondé à Rennes à la fin des années quarante , par l'abbé Joseph Lemarchand, professeur de lettres au collège St-Vincent, également connu sous son pseudonyme d’écrivain Jean Sulivan Wikipedia-logo-v2.svg.

Le ciné-club atteint son zénith à la fin des années cinquante et fait figure d’institution pour une population rennaise avide de découvertes. Les films sont présentés, projetés et commentés dans deux salles : le Français réservé aux nouveautés et aux films étrangers en version originale et le Paris consacré aux classiques du genre. Le ciné-club disparaît avec le départ de Jean Sulivan pour Paris dans les années 60.


Jean Sulivan

écrivain

L'abbé Lemarchand, Jean Sullivan en littérature

(30 octobre 1913, Montauban-de-Bretagne - 16 février 1980, Paris)

Joseph Lemarchand est né de parents métayers, au lieu-dit Fonténigou, à Montauban-de-Bretagne. Il entre au grand séminaire de Rennes en 1932 et devient prêtre en 1938. Après son ordination, il est professeur au collège Saint-Vincent de Rennes et suit des cours de lettres et de philosophie à l'université, où il décroche une licence de philosophie. De 1945 à 1950, il est aumônier des étudiants à Rennes. Plus tard, il se consacre à l'écriture et anime un cinéma d'art et essai, La Chambre noire.

En 1958, Jean Sulivan a 45 ans lorsqu'il publie sous ce pseudonyme son premier livre, Le Voyage intérieur. En 1967, il s'installe définitivement à Paris. En 1964, le Grand prix catholique de littérature lui est décerné pour Mais il y a la mer, ainsi que le Prix de l'Académie de Bretagne.

Une rue Jean Sulivan a été nommée à Rennes en 1983.