Lazy Buddies

From WikiRennes
Revision as of 14:16, 10 April 2010 by Roazhonblues (talk | contribs) (Lazy Buddies groupe de blues et de swing)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search


Lazy Buddies est un groupe rennais de blues & swing.

Les membres du groupe se sont rencontrés grâce à l'asso rennaise Roazhon Blues [[1]]. C'est donc aux jams mensuelles de Roazhon Blues que Dom (harmonica) a rencontré Nico (guitare DeArmond Starfire et Telecaster Fender assemblée par Guitare 'n ko [2]) et Soazig (chant) et que ces trois-là ont vu débouler un p'tit gars, âgé à l’époque de 16 ans, qui tuait déjà à la guitare (ES295 Epiphone et Stratocaster Fender), Guillaume, accompagné de son bassiste de papa, Fred (désormais à la contrebasse). C’est aussi par ce biais que Nico et Dom ont joué avec le batteur Pascal dans un précédent groupe, Old Stain Blues. Le second batteur de la formation, David, intégré en juin 2009, n'est pas issu de la scène rennaise. Lazy Buddies l’a trouvé à Nantes, où il joue avec les Hound Dogs ([3]). David est également comédien [4].

En septembre 2005, le groupe commence à répéter et à jouer très rapidement dans des bistrots ou pour des asso ou des particuliers. Le nom découle de l’essence même du groupe : quelques potes qui jouent pour le plaisir, sans s’énerver et qui ne sont pas adeptes du « travailler plus pour gagner plus ». S’ils répètent souvent, c’est autant pour se retrouver autour de quelques victuailles que pour mettre en place le répertoire. Le nom vient aussi d’un goût commun pour un musicien louisianais Lazy Lester [5].

Le groupe enregistre, en avril 2006, une démo 6 titres, avec les moyens du bord chez Pascal le batteur, qui n’a pas de voisins à moins de 500 m. La démo est baptisée « Blues, swing and shuffle » et c’est effectivement ce qu’ils espèrent avoir mis dedans. Il s’agit de reprises de Benoît Blue Boy [6], Johnny « guitar » Watson des 50's [7], Jimmie Vaughan [8], Nick Curran [9], Lazy Lester.

La tendance swing west coast s’affirme de plus en plus même si le blues styles Chicago ou Texas reste bien présent. En avril 2008, une deuxième démo, intitulée « Swing it, swing it babe », est enregistrée à l’aide du savoir-faire et du matos de Rudy (Crazy Caravan [10]), toujours chez Pascal. Partis pour mettre 4 ou 5 morceaux en boîte, les buddies enregistrent finalement 9 titres et ajoutent une version live d’un morceau de Earl Hooker [11], The Hucklebuck, qui décoiffe [12]. Là encore, on trouve des reprises en partie axées sur les années 50 (Leiber et Stoller [13], Floyd Dixon [14], Ruth Brown [15], J. Mc Cracklin [16]) mais sous influence des musiciens plus récents (Rosebud Blue Sauce [17], C. Kane [18], K. Wilson [19], N. Curran, Big George Jackson [20], Junior Watson [21], Rusty Zinn et toujours la french touch de Benoît Blue Boy…).

Lors de virées estivales, le groupe retrouve souvent un musicien vannetais, Jean-Claude (guitares, chant), du groupe Old Bluesters ([22]). D'ailleurs Guillaume et parfois Fred jouent aussi avec Jean-Claude au sein de Joko Trio. Dom, de son côté, joue en duo avec Clément (guitare, chant) dans Dom&C'Rum ([23]).

Depuis 2007, le groupe commence à être reconnu dans le milieu blues français. Il participe à des festivals/nuits du blues : Terri-Thouars Blues [24], Blues en Rade à Locmiquélic, Blues des Deux Rivières à Belle-Isle-en-Terre [25], Blues en Loire à la Charité/Loire [26], Semaine du Blues de Montfort/Meu. Les critiques de ses prestations et de la démo sont bonnes (Marc Loison pour Blues & Co [27], radio Blue Wave…) et relèvent la fraîcheur et la bonne humeur qui se dégagent à l’écoute de Lazy Buddies. De fait, il suffit à ces musiciens que les gens du public passent un bon moment, tapent du pied, dansent ou simplement aient la banane, tout en découvrant la grande variété de leur musique préférée. De septembre 2005 à fin 2009, ils ont donné plus de 70 concerts et ne comptent pas s’arrêter là. Le projet qui se dessine est d’enregistrer une vraie galette, en 2010 ?

Les Rennais peuvent les entendre jouer régulièrement dans des bars, restos et cafés-concerts et chaque année (depuis 2006) devant le Duguesclin (1 Rue du Guesclin ) pour la fête de la musique. L'agenda de leurs concerts est en ligne sur leur page myspace [28] et une page YouTube regroupe quelques vidéos live [29].