Les bobards

De WikiRennes

Après le débarquement allié les bobards
Ouest-Eclair du 22 juillet 1944


Pendant les années de guerre, la radio britannique fut qualifiée de "radio bobard", afin de décrédibiliser ses informations. Après le débarquement des Alliés le 6 juin, les bobards qui avaient prospéré pendant les années d'occupation et contre lesquels la presse ne cessait de mettre en garde, fleurirent de plus belle et la ville de Rennes en fut un terrain propice à en croire la presse qui mettait en garde contre les rumeurs et les fausses nouvelles qui réjouissent de rapidité et d'ampleur que les actuels réseaux sociaux mais les uns pensaient se rendre intéressants en les colportant et les autres leur prêtaient l'oreille pour... s'en faire l'écho à leur tour.

Le préfet fera même arrêter une propagatrice de rumeur d'un prochain bombardement : en effet il y avait de quoi affoler les Rennais après les bombardements sévères des 8 et 12 juin car les Alliès avaient, à plusieurs reprises, lancé sur la ville des tracts de mise en garde.
'Ouest-Eclair du 24 juin 1944