Métairie de la Teillais : Différence entre versions

De WikiRennes

(1746)
(Aucune différence)

Version du 11 janvier 2018 à 21:56

Après un arrêt du parlement et une sentence du présidial, il est procédé, le lundi 6 mai 1746, à une estimation des légumes du jardin du lieu de la Teillays, rue du Fauxbourg de la Magdelainne, dans le procès concernant Jean Berranger et Perrine Cramoul, jardiniers et fermiers dudit lieu, Dame Françoise Bernard, Dame de l'Epinay Villegirouard (place du Palais), ces légumes laissés à la fin du bail, à la Saint Michel dernière, par Laurent Laboureau et Mathurine Poirier, précédents fermiers.

Dans le Grand jardin :

  • un quartier d'anciennes souches d'artichaux : 672 souches à 1 sol 6 d. (valeur actuelle : un sol chaque),
  • un grand quartier d'artichaux dont les souches sont plus jeunes : 1425 souches à 2 sols 6 d. (... deux sols),
  • un quartier de panais : 36 livres (nulle valeur)
  • une petite quantité de choux à costé des panais : 5 sols (nulle valeur),
  • dix huit planches de porée entières à 15 sols chacune (5 sols),
  • sept planches de plant de choux de pommes à 40 sols (7 sols),
  • une quantité ou litre de choux, tant communs qu'autres, plantés le long du grand chemin : 8 livres (nulle valeur),
  • huit autres planches de porées à 35 sols (5 sols),
  • deux fosses de celeri à 15 sols (nulle valeur),
  • cinq autres planches de plant de choux de pommes : 20 livres (nulle valeur),
  • une quantité ou litre de choux de Milan joignante le plant de choux de pommes : 6 livres (nulle valeur),
  • sept plans de choux de pommes à se faire joignantes l'ancien quartier d'artichaux à 40 sols chacune (sept sols),
  • ce qu'il y avait de terre bechée : 40 sols (nulle valeur),
  • à l'égard des pois vers mentionnés dans le procez verbal de prisage des 27 et 28 7bre. dernier ... aucunne vestige,
  • la grande listre de choux du costé de la levée vers le verger : 40 livres (nulle valeur),
  • quatre planches d'ozeille à 15 sols chacune,
  • à l'égard de la lettue, nous n'avons pu y donner de prix, n'etant plus existante.

Dans le petit jardin, appelé le jardin du Pont, au bout du grand jardin :

  • treze petites planches de porée : 6 livres (1 livre 6 sols),
  • les choux : 30 livres (nulle valeur),
  • l'osier : 20 sols (nulle valeur).

Puis, c'est au tour des arbres fruitiers d'être examinés. Autour du petit jardin enclavé dans le grand et nommé le jardin de retenue, nous n'avons remarqué aucunnes treilles ... seullement des vestiges de deux tonelles ... aupres desquels il y a de vielles vignes negligées depuis long temps ; qu'à la tonelle vers la maison, et sous laquelle etait suivant les apparences construite la porte d'entrée dud. petit jardin, il y a encore une vielle carrée de porte ...
qu'à l'entour de ce petit jardin, il y a trente cinq arbres fruitiers de differentes especes du nombre desquels sont deux coignatiers et quelques mauvais pruniers et vignes, lesquels forment une espece de haye qui separe led. petit jardin du grand, que dans les quartiers dud. petit jardin, il y a dix-sept arbres fruitiers, ... ne paraissant pas avoir étés taillés depuis bien des années,
qu'un petit quartier dud. jardin où il paraist qu'il y a eu autrefois des asperges, y ayant encorre remarqué cinq à six vielles souches, est en friche, et n'a point eté beché, ni labouré depuis bien du temps, que dans le quartier vis à vis, il y a seullement quatorze vielles souches d'artichaux en tres mauvais état...

Les autres arbres ont été autant délaissés : ceux de derrière de la maison vers le jardin ; ceux du costé de la cour et autour d'ycelle ; ceux au devant de la maison ... encore attachés à quelques mauvaises treilles .... Nous sommes demeurés d'accord que tous lesd. jardins sont en tres mauvais état par deffaut de soins, d'engrais et de labour ; qu'à l'égard des arbres autres que ceux cy devant dit, il n'y a que quelques pommiers et noyers en plain vent.

Le procès-verbal a occupé toute la journée, jusqu'au coucher du soleil, et chaque expert reçoit quatre livres de salaire.

Notes et références