Métairie du Tertre-au-Corsin

De WikiRennes

La métairie du Tertre au Corsin s'étendait sur 16 hectares (16,32 ha) dans la paroisse du Rheu.

En conséquence d'une sentence rendue par le présidial de Rennes du 15 juin 1780, la métairie est décrite pour son estimation, au mois de novembre, comme une des métairies de la succession de Pierre de Lemperiere, Sieur du Dezert, mari de Bonne Joachim Vatar[1]. Les biens de cette succession étaient à partager en quatre lots dont le revenu annuel est de 860 livres chaque (y participent de nombreuses rentes sur le états de Bretagne) : en Saint-Jacques, la métairie du Haut-Blosne ; la Croix-Verte ; métairie du Petit-Blosne ; la Couaraudière - en Vezin, la métairie de Servigné - au Rheu, la métairie du Tertre-au-Corsin.


Le lieu et metairie du Tertre au Corsin, situé en la paroisse du Rheu, eveché de Rennes, consistant en deux principaux corps de maison.

Le premier avisagé à l'occident consiste en deux aitres, savoir un embas et une chambre au bout avec deux greniers au dessus, couverts d'ardoises, contenant trente cinq pieds de face sur seize de largeur. Le second corps de logis avisagé au midi, aussi couvert d'ardoises, consiste en deux embas dont l'un sert de bouge, grenier au dessus, etable à l'orient, le tout ayant quarante huit pieds de long sur vingt deux pieds de large.

  • un petit appenti à l'orient de l'etable, couvert en ardoises.
  • la cour au devant desdits logis dans laquelle est une masse de four et un puits muré.
  • une grange en murs de terre, couverte en ardoises, ayant trente six pieds sur vingt trois, une retraite à porcs en terre couverte en glé. Dans la susdite grange, est un pressoir.
  • un petit jardin derriere le second corps de logis cy dessus, joignant d'orient au chemin conduisant audit lieu et d'occident à la Vacherie. Le tout contenant quatorze cordes de terre [8,5 ares] ... 34
  • une piece de terre presentement en jardin, autrefois en courtil, appellé l'herbregement et la vigne, contenant un journal [48,6 ares], joignant du bout d'orient au chemin conduisant dudit lieu à la lande d'Apigné, du coté meridional au clos du Chateignier, du bout d'occident terre dependante de la metairie du Bois Briand, et du nord à la susdite cour et à la piece de la Vacherie cy apres ... 16
  • la piece de la Vacherie, joignant au midi la piece de terre cy dessus, d'orient à la maison et au chemin conduisant dudit lieu du Tertre au Corsin, d'occident à terre de Monsieur de la Freslonniere, du nord à la Pissetais, un chemin entre, contenant deux journaux trente cinq cordes [118,5 ares] ... 37
  • la piece du Chateignier, à laquelle suivant la declaration du fermier on a reuni le courtil Long, contenant deux journaux quarente cordes [121,5 ares], joignant d'orient au chemin qui conduit dudit lieu aux landes d'Apigné, du midi et d'occident à M. de la Freslonniere, du nord à la piece de l'herbregement et de la Vigne ... 40
  • la piece des Grandes Pissetais, à present dite Pichetiere, contenant deux journaux vingt cordes [109 ares], joignant du midi au grand domaine, d'orient au Closel et de toutes autres parts à terre de M. de la Freslonniere, un chemin entre ... 36
  • la piece de la Petite Pissetais ou le Closel, contenant un journal dix cordes [55 ares], joignant du midi au domaine d'orient et nord à terre de M. de la Freslonniere, un chemin entre, du bout d'occident à la Grande Pissetais ... 15
  • le domaine du Tertre, contenant six journaux [2 ha 92 a], joignant du midi au clos du Cahier, d'orient à la piece longue et à terre de M. de la Freslonniere, un chemin entre, du nord au Closel, d'occident au chemin qui conduit à la Marre Aubrée ... 82

Les heritages cy dessus dependant du Tertre au Corsin relevent prochement et noblement de la Freslonniere par le Grand Baillage à foi et sans rachat et à charge de six boisseaux d'avoine menue, mesure de Rennes, et de deux poules payables et portables au manoir de la seigneurie le jour Saint Thomas avant Noël, à peine d'amende et outre trois livres dix sols dix deniers monnoye aux mains des sergents baillagers et de faire trois journées d'aout pour corvées.

  • la Piece Longue, contenant trois journaux [146 ares], joignant du midi et orient la metairie du Plessix, d'occident au domaine du Tertre, du nord à terre de M. de la Freslonniere, un chemin entre ... 42
  • le champ du Cahyer, contenant un journal quarente cordes [73 ares], joignant au nord à terre dependante du Tertre au Corsin ... 17
  • le clos Lambard, contenant un journal dix cordes [55 ares], joignant du midi terre du Chêne, du nord au chemin qui conduit à la ferme du Chêne, d'orient à Perrine Chausseblanche, veuve Groheu, d'occident à la ferme de Lourme d'Apigné ... 13
  • la piece à present appellée le clos du Chene et anciennement la piece longue, contenant deux journaux vingt cordes [109 ares], joignant d'orient à terre de la metairie de Lourme d'Apigné, du bout vers midi le chemin qui conduit à la ferme du Chêne, d'occident et nord à terre de la métairie du Plessix ... 24
  • une piece de terre au terroir des Quatre vents, proche la lande d'Apigné, contenant deux journaux quinze cordes [106], joignant d'orient aux terres dependantes de la Jaunaye, du couchant à terre de la Marre Aubrée, du midi aux landes d'Apigné, du nord à terre de la métairie du Plessix ... 16
  • une piece dans la lande d'Apigné, contenant trois journaux [146 ares], joignant entre midi et orient le chemin de Rennes à Mordelles, du nord autre piece cy apres, d'occident aux landes de M. de la Freslonniere en partie ... 12
  • [une] autre piece de terre dans ladite lande, au nord de la precedente, contenant quatre journaux quarente cordes [2 ha 18 a], joignant d'occident à terre du nommé Chausseblanche, du midi à Pierre Cocheu, du nord au chemin qui conduit au Rheu, d'orient aux landes ... 13
  • le Courtillon, à l'occident de la precedente, contenant onze cordes et demi [7 ares], joignant du couchant au nommé Chausseblanche, d'orient à la piece cy dessus, du bout midi à la lande, du nord au chemin qui conduit au Rheu ... 1
  • la Biquerie, contenant trente cordes [18 ares], joignant du bout vers orient au chemin qui conduit du grand chemin au Rheu, du midi à terre du Chene, du nord à pré de la Marre Aubrée ... 2

Les heritages cy dessus en dernier lieu employés relevent roturierement de la Freslonniere, savoir la piece longue du Grand Baillage à charge de trois sols quatre deniers monnoye de rente ; la piece des Quatre vents dudit Grand Baillage à charge de sept sols six deniers monnoye et de trois chapons payables et portables au manoir de la seigneurie le jour Saint Thomas avant Noël à peine d'amende, le champ du Cahyer et quantité dans la lande d'Apigné par le Grand Baillage franc de rente, le surplus roturierement ainsi qu'il vient d'être dit.

Notes et références

  1. Archives départementales d'Ille-et-Vilaine : cote 2B 503.