MétroMix 2017/FaciTRAJET

From WikiRennes
Revision as of 11:27, 22 March 2019 by Antoine Lageat (talk | contribs) (Persona inspirant : Brigitte)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search

framapad

Résumé du projet

FaciTRAJET : 1 borne pour éditer un ticket papier :

  • 1 itinéraire personnalisé
  • 1 ticket papier pour ne pas oublier (à glisser dans sa poche)
  • A chacun son parcours

Un support adapté à tous les âges, sans stigmatiser

Comment ça marche ?

  1. je scanne ma carte KorriGo : mon âge et mes trajets favoris sont récupérés
  2. j'énonce ma destination : le calculateur STAR me génère l'itinéraire adapté
  3. je récupère mon FaciTRAJET, imprimé sur un ticket (un support papier, discret, adapté à ma vue et simplifié).

facitrajet.strikingly.com

Facitrajet-1600.jpg

FaciTRAJET : la "liste de courses" de mon trajet

TicketProto2.jpg

Les critères du ticket (contenu)

  • Prêter attention aux caractéristiques de chaque bloc de texte.
  • Éviter trop d'information. Ne pas confondre Terminus et Arrêt de descente...
  • Être synthétique pour que le ticket ne soit pas trop grand

Deux observations :

  • Le ticket devant être imprimé en noir et blanc il ne peut être retenu de jouer avec la couleur du support selon la zone de destination ou le temps de trajet.
  • Des interviews ont été menées dans le métro pour tester différents formats de tickets, notamment sur la lisibilité des arrêts intermédiaires

Quelles destinations sont proposées par le service ?

  • Les arrêts et stations du réseau
  • Les équipements publics de la métropole
  • Les points d'intérêt déjà dans le réseau STAR (pour faciliter le calcul du trajet)

Comment est né le nom FaciTRAJET ?

Le produit final étant un ticket, les premiers noms trouvés s'y sont référé :  Faciltiké/ facilticket / Facil ticket => FaciTicket.

Cependant le ticket pouvant être confondu avec le titre de transport, il a été décidé de se réorienter.

L'idée de Trip list était intéressant mais du fait de la cible, il a été choisi d'éviter les anglicismes.

Ticket Kennedy.jpg

Pour allier l'idée d'itinéraire et de facilité d'utilisation et de facilitation du trajet, il a été décidé de retenir FaciTRAJET (en lien avec les idées de voyage, trajet, liste, guide, notes, poche)

La vie du ticket

Quels usages du ticket pourrait être envisagés ensuite ? Pourrait-il contenir des informations culturelles ? Pourrait-il contenir des jeux ?

Comment limiter la production de déchets ? Un papier compostable est-il possible ?

Quel est le déploiement actuel et envisageable de poubelles de recyclage papier aux arrêts de bus /stations de métro ?

Quelle épaisseur du papier minimale mais suffisante est souhaitable ?

Quelle communication sur ce service ?

La communication n'est pas sans enjeux :

  • Comment annoncer le profilage du parcours sans stigmatiser ?
  • C'est un pense-bête/mémo pour mon parcours personnalisé qui permet d'enlever des obstacles. « A chacun son trip », on vous facilite les transports en commun

Quels critères garde t on pour communiquer ouvertement sur les filtres retenus ?

Persona inspirant : Brigitte

Prénom : Brigitte

Age : 67 ans

Situation familiale : Divorcée, des enfants et petits enfants habitant à proximité.

Brigitte est retraitée depuis deux ans. Elle est plutôt dynamique, participe à la vie associative de son quartier et prend souvent les transports en commun pour faire les mêmes trajets. Brigitte n'aime pas trop être dans une nouvelle situation. Elle est un peu stressée quand elle doit se rendre dans un endroit inconnu : elle est un peu menue et dans la foule, elle est facilement bousculée et elle ne voit pas au-dessus des autres : « c'est assez embêtant pour chercher son chemin ».

Depuis quelque temps, Brigitte y voit moins bien, pour la taquiner, sa fille lui demande si elle regarde au-dessus de ses lunettes pour ne pas les user. Et puis, « descendre et monter les escaliers, c'est moins facile qu'avant ». Mais Brigitte ne considère pas qu'elle devrait prendre l'ascenseur : c'est réservé aux personnes qui en ont vraiment besoin.

Parcours de l'usager

Le parcours typique est composé de de 4 étapes. Un des objectifs principaux est de limiter au maximum le besoin d'interaction, pour un public peu habitué du numérique.

  1. Arrivée sur le réseau STAR, dans une station de bus ou un arrêt de métro : je m'oriente, je lis la carte papier. A côté se trouve la borne FaciTicket.
  2. Badge korrigo : la lecture de la carte permet de connaitre l'âge de la personne. Pour la tranche d'âge visée, la borne opère une série de filtres "facilitant" le trajet : présence d'ascenseur en bon état  de fonctionnement, absence de longs couloirs à parcourir, etc)
  3. Annonce de la destination : je parle ou tape ma destination (lieu public déjà dans l'application star ou arrêt de bus/station métro)
  4. Réponse de la borne : je récupère mon ticket adapté

Quelques éléments techniques : comment ça fonctionne ?

Matériel

Référence de l'imprimante thermique : Mini thermal Receipt printer start pack : Adafruit Id600 https://www.adafruit.com/product/600

Pour l'utiliser, un tutoriel https://learn.adafruit.com/mini-thermal-receipt-printer/power

Ajouter la librairie arduino : https://learn.adafruit.com/adafruit-all-about-arduino-libraries-install-use

Borne dans le métro

Fil de la réalisation souhaitée

Borne géolocalisée ; saisie vocale -> calcul d'itinéraire -> surcouche "Brigitte" -> Réponse parcours adapté -> Impression du ticket

Données utilisées : API google pour la voix, API calculateur trajet, Données Korrigo pour personnaliser interface et trajets.

Mentor OpenStreetMap : Adrien Pavie ( https://pavie.info/ )

Devant le blocage Keolis (pas d'API facile), il a été tenté d'utiliser OSM et son moteur de calcul d'itinéraire. Mais c'est réinventer la poudre, il faut monter son propre serveur avec des profils et un fond de carte dédié.

https://github.com/Project-OSRM/osrm-backend/blob/master/docs/http.md#route-service

API Navitia pour calcul itinéraire

Exploration de l'API navitia du service https://navitia.io : on cherche à changer de network, trouver le coverage bretagne. A DOCUMENTER POUR LES SUIVANTS

Token Navitia (inscription Sophie) : dea0d6a8-7c09-40d7-b9a3-7c19f9f57ef7

Borne près d'un abribus

Région Id : fr-nw ou fr-bre

Exploration du JSON avec http://www.jsoneditoronline.org/ ou l'ouvrir dans Firefox

On peut utiliser le profil du voyageur dans http://doc.navitia.io/#journeys : ?traveler_type=

  • standard
  • slow_walker
  • fast_walker
  • luggage
  • wheelchair

Capture audio et transcript

Web Captionner : pour faire les sous-titres dans les conférences filmées.

https://webcaptioner.com/help/general/web-speech-api/

Critères des itinéraires personnalisés pour personnes âgées

(à développer ultérieurement pour modifier les résultats du calculateur d'itinéraire navitia.io)

  • Éviter les grosses stations aux horaires de pointe

La minute Open Data

Ce projet nécessite de récupérer de la donnée qui doit toutefois respecter la sécurité juridique des données personnelles, ce qui doit être facilité par les obligations réglementaires :

Ressources utiles

Comment nous en sommes arrivés là ?

Un défi créatif

Un premier échange a consisté à savoir comment les membres de l'équipe comprenaient la question « comment rendre les transports pour tous ? » :

  • Comment conduire à davantage de mobilité : rendre : rendre attractif, confortable, sympathique, facile, ...
  • Que veut dire « pour tous » ? Quels sont les enjeux ? L'approche-t-on par un volet social : pour tous les revenus, pour toutes les personnes plus ou moins handicapées...

Les idées d'Elias

  • Enjeux liés aux "premiers 100 m". Le transport ne s'entend pas seulement comme un trajet d'un arrêt à un autre mais doit être pris dans sa globalité, le parcours et les difficultés pour aller du point initial jusqu'au premier arrêt conduit à s'interroger si la personne a une difficulté à se déplacer, s'il y a une charge lourde à transporter, etc
  • S'interroger sur les interfaces : via un écran, opter pour une plateforme échanges, etc
  • Importance de toujours apporter une réponse mobilité quels que soient l'heure ou le lieu, etc. L'offre doit être suffisamment adaptée et diverse pour répondre au besoin

Les idées de Florian

  • La signalétique doit être plus intuitive, plus claire. Une bonne communication passe obligatoirement par un média facile d'accès, facile à comprendre...pour tous.
  • Un système vocal de guidage peut répondre au besoin de certains usagers nécessitant une forme de communication différente de ce qui est proposé de manière standard, "pour tous"...mais qui ne répond finalement pas aux capacités et besoins de tous.
  • Changer la vision du transport : il est nécessaire d'améliorer les échanges entre usagers, condition sine qua non pour fidéliser davantage de catégories d'usagers et ainsi développer l'intérêt et le nombres d'abonnés aux transports en commun.

Les idées d'Alex

  • Service à personnaliser : un conseiller (un agent) identifie le besoin de l'usager après un entretien. Ce service d'écoute permet de répondre au mieux et de manière précise au besoin exprimé, notamment pour les personnes avec des difficultés qui ont ainsi un accompagnement personnalisé.
  • Service d'encouragement aux non-usagers : pour atteindre cette cible il est nécessaire de s'interroger pour comprendre ce qui freine une catégorie de personnes à ne pas emprunter les transports en commun.
  • Objectif d'enlever la voiture. Les enjeux sont divers : lutter contre l'autosolisme et recréer de la communication et du lien interusager, lutter contre la pollution atmosphérique, etc

Les idées d'Astrid

  • Partager (ou non) l'espace, le temps (horaires de pointes), les objectifs. L'expérience de Bretagne Mobilité Augmentée (BMA) a par exemple montré que l'expérience du décalage des horaires (étudiants vs actifs) avait permis de limiter la congestion à certaines heures de pointes. Le partage de l'espace et transport public est un enjeu sociétal, faites de choix pour les collectivités et les opérateurs de transport
  • Enjeu de facilité, de simplicité à la compréhension et la pratique. L'évolution de la pyramide des âges en France conduit à voir ou revoir la prise en compte des plus de 60 ans, les « seniors » plus largement et les différents profils associés. Les jeunes retraités sont ainsi entre deux ni « personnes âgées », ni actifs. Mais certains sont connectés, d'autres non.
  • Enjeu d'attractivité : le gain à emprunter un transport en commun doit être plus important que la perte de temps : la plus-value peut être en termes de confort  (principalement), financier, etc

Les idées de Sophie

  • Répondre aux différents handicaps ou restrictions via une communication efficace. Selon les handicaps (typologie, niveau d'atteinte, etc) ou simplement le fait d'être plus ralenti, plusieurs médias peuvent être pertinents : l'expérience visuelle pour les sourds et malentendants, la texture et les sons, des fréquences et des ambiances lumineuses différentes pour que les trajets soient sans heurts.
  • Proposition d'une expérience sonore pour les personnes aveugles mais aussi mal-voyantes : il peut s'agir de jingles musicaux pour que le trajet soit adapté (l'acoustique doit être travaillé avec soin)
  • Organisation de l'espace : il s'agirait à la fois d'identifier un trajet spécial pour les personnes plus lentes (un chemin) ainsi qu'un "code de la route plus clair", "un code des flux de passagers dans les couloirs". Plus largement il est question d'une règle de vie dans le Métro, un espace public que l'on doit par définition tous partager.
Mise-en-scene01.jpg

Critères de sélection

Plusieurs critères de choix ont donc été retenus :

  1. l'usager doit être au centre du projet
  2. l'objet/livrable doit être prototytable, concret, tangible.
  3. Il doit être sobre énergétiquement
  4. La cible est un public « éloigné » au sens où un accompagnement supplémentaire est une réelle plus-value.
  5. Une démarche qui apporte de la « (re)connexion »
  6. Duplicabilité : le projet en lui-même peut être partagé par tous, utile dans d'autres communes.

Le modèle économique

Pour se donner les moyens, le modèle économique doit être réfléchi : met-on de la publicité ? Le service public doit/peut-il le financer par les taxes ?

La publicité est la piste privilégiée. Elle pourrait figurer au verso du ticket.

ImprimanteHistoire.png

L'expérience de terrain : entretiens et rencontres

Pour affiner la cible l'équipe s'est divisée en deux :

1) Interview des techniciens de l'opérateur keolis (Réseau STAR)

Ils ont pu exposer l'ensemble des prestations et actions réalisées en faveur des personnes handicapés (y compris Handistar) et la démarche d'amélioration continue qu'ils ont grâce aux retours utilisateurs réalisés par le collectif Handicap 35. Toutefois la cible des seniors n'est pas une catégorie d'usagers n'est pas l'objet d'un traitement particulier, outre le volet tarifications. Les seniors en difficulté seraient plus considérés et pris en compte comme une sous-catégorie PMR.

Malheureusement ils n'avaient pas connaissance des résultats des études relatives à la pratique et au ressenti des usagers menées par la Direction Qualité.

Ils ont toutefois entendu à plusieurs reprises la remarque selon laquelle l'absence d'affichage de la ligne entière - comme dans les rames de métro à Paris - fait défaut. A ce stade ne figure dans les bus qu'une portion du parcours sur un écran.

2) Interview dans le métro : une "learning expedition" suivant le triptyque "observation, interview, mise en situation"

Constat terrain positif  : il y a 4 sièges sur le quai à proximité de l'ascenseur, les places réservées sont bien indiquées PMR.

Points à améliorer : l'ambiance sonore est bruyante, absence de signalétique dans l'escalier, signalétique en petits caractères quand il y en a, ascenseur signalisé comme réservé à une catégorie très restreinte d'usagers (signalétique discriminante), et point majeur : l'escalator existe pour la montée mais pas pour la descente.

En interrogeant des usagers, deux limites ont été rencontrées :

  • Quel sentiment de liberté d'expression  : les personnes sont toutes ravies du Métro, sans verbalisation du moindre inconvénient
  • Certaines personnes sont réticentes, ont peur d'être interrogées (réflexe de protection lors de la première approche; peur d'être sollicitée pour de l'argent, vente etc)

Cible retenue

Le projet s'adresse à de jeunes (ou moins jeunes) seniors qui commencent à perdre en capacité de déplacement (« Quand on commence à ralentir le pas »), en perte progressive en audition ou en vision mais sans pour autant que ça s'apparente à un handicap. L'espace public avec de la foule, des correspondances rapides peuvent être anxiogènes.

Une des hypothèses de travail est qu'ils ne sont pas équipés d'un smartphone ou bien qu'ils sont équipés mais avec un usage très réduit (« Pour téléphoner et suivre sur Instagram ma petite fille » ou jouer à Candy Crush). Ils n'ont pas d'application mobilité, un téléphone est essentiellement pour téléphoner et envoyer des sms. Ils ne sont déconnectés mais le numérique n'est pas intuitif.

Un enjeu de taille : il y a une volonté de ne pas stigmatiser les personnes ayant besoin d'une petite assistance et ne pas les faire entrer dans une case.

THE PITCH du dernier jour

Quelques éléments de préparation

1. Préparation par équipe avec Richard (@AssoBug) et Stéphane (@15Marches), pour travailler la forme (15min)

2. Recenser les besoins matériels pour la mise en scène ? Une GoPro fera de la diffusion live sur l'écran.

 Trajet de test

  • Départ secteur Beaulieu Atalante :  arrêt Clos Courtel stop_point:STA:SP:1536
  • Arrivée Sainte Anne : stop_point:STA:SP:5020

La plus grande difficulté est d'orchestrer les différentes briques préparées (requete, API, JSON, formatage...). L'outil idéal serait Node RED qui sait tout contrôler et taper Arduino comme d'autres choses. 

MAIS nous n'avons pas d'expert Node Red, du coup rabattage éventuel sur IfTTT et autres services « prêt à utiliser ».

Les freins que l'on a rencontrés

  • Manque de développers
  • Difficultés à intégrer dans une seule application les différentes briques du projet : API Google pour saisie vocale, résultats JSON, lancement de la requête Navitia.io., nouveaux fichiers JSON, génération d'une page html, impression sur imprimante thermique, relier l'imprimante à une carte ARDUINO.
  • Difficultés à interroger l'API Navitia

FaciTICKET, les suites...

Plusieurs pistes ont été réfléchies :

  • Choisir ses préférences de mobilité, selon une liste de critères proposés qui seront à développer (cf supra) : disponibilité des escalators et ascenseurs pour éviter les stations où ils sont en panne, éviter les grosses stations aux horaires de pointe
  • L'imprimer après l'avoir préparé ? Une idée suite à une question formulée par l'association BUG : préparation du trajet à l'avance chez soi, pour se rassurer, puis l'imprimer au départ. Peux-être un serveur vocal "markété" comme la borne. La préparation permettrait que ce soit confortable pour ne pas attendre dans le froid et vraiment adapter le transport aux préférences.
  • Envoyer le trajet en SMS en parallèle à l'impression papier, pour lecture audio sur téléphone (malvoyants, illettrés..)
  • Multiplier les cibles pour adapter le support et le parcours aux différents publics (enfants, invalidité temporaire, etc). On a tous besoin de faciTRAJET.

L'équipe

  • Elias Martin (Maker), ingénieur énergies renouvelables, elias@tchack.xyz
  • Alexandre De Sousa (Designer) alexds41@yahoo.fr
  • Astrid Thomas-Bourgneuf (Experte de la mobilité), responsable de la mission développement durable et territoires, DIR Ouest, astrid.thomas-bourgneuf@developpement-durable.gouv.fr
  • Sophie Vanwaelscappel (Autre), catalyseur d'innovation, LACROIX Lab, s.vanwaelscappel@lacroix-lab.com
  • Julien Bonnaud (Développer), ju.bonnaud@gmail.com
  • Florian (Développer)

Coach facilitateur : Sylvain Bouchard (La Péniche) http://www.la-coop.net/la-scop-la-peniche/

Helpers : Adrien PAVIE, Simon,

Ressources

Vidéo du pitch : https://twitter.com/MetromixRennes/status/931571806862950401

Vidéo du pitch 2 : https://www.pscp.tv/w/1lDGLAekogyJm

Le pitch final : https://www.pscp.tv/MetromixRennes/1vOxwNPMjWmJB?t=1h38s