Rue Adolphe Leray

De WikiRennes

La rue Adolphe-Leray est une voie de Rennes d'orientation nord-sud qui s'étend au sud-est de la ville entre la fin de la rue Saint-Hélier (ou début de la rue de Vern) et le boulevard Oscar-Leroux dans le secteur de la Binquenais où le boulevard Pierre le Moine la prolonge.

La rue résulte de l'urbanisation progressive du chemin de Saint-Hélier à la Thébaudais, appelé ensuite chemin vicinal de Rennes n° 16 et qui commençait par la ruelle de la Barbais. A mi-parcours, elle est coupée par le boulevard Franklin-Roosevelt réalisé un peu avant la Seconde Guerre mondiale [1].

Cette dénomination rappelle :

Adolphe Leray

médecin radiologue

(1865, Rennes - 30 avril 1921, Enghien-les-Bains)

Adolphe Leray est un célèbre médecin radiologue, mort victime du devoir, à force d'être à proximité des rayons Roentgen. Il avait fondé le département de radiologie à l'hôpital Saint-Antoine de Paris dont il fut directeur 25 ans. Pendant la première guerre mondiale il fut directeur du sevice radiologique de l'hôpital militaire de Saint-Brieuc et directeur de l'école d'infirmières de la Salpêtrière à Paris. Il reçut la Légion d'honneur à titre militaire. Il avait été amputé du pouce et affligé d'un ulcère au majeur de la main droite. Il avait publié des ouvrages :Des lésions tuberculeuses chez l'homme et dans la série animale (1896), traité de la phtisie pulmonaire (1897) Le Petit Journal intitulera un article "lL mort émouvante du docteur Leray victime des rayons X".[2]

Notes et références

  1. Source : Le portail des patrimoines de Bretagne (Glad).
  2. Le Petit Journal, n°21253 - 28 mai 1921