Rue Sous-Lieutenant Lay : Différence entre versions

De WikiRennes

m
m (précision de situation)
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 1 : Ligne 1 :
La '''rue Sous-Lieutenant Lay''' se situe dans le quartier 2 : Thabor – Saint-Hélier – Alphonse Guérin. Cette voie fut dénommée par délibération du Conseil Municipal de la Ville de Rennes le 28 octobre 1966<ref>Délibérations municipales, [http://www.archives.rennes.fr/recherche/fonds/affichedetailmod.php?cot=1D313 Archives de Rennes]</ref>.  
+
La '''rue Sous-Lieutenant Lay''' se situe dans le quartier 2 : Thabor – Saint-Hélier – Alphonse Guérin. Elle prend son origine sur l'[[avenue François Château]]. Cette voie fut dénommée par délibération du Conseil Municipal de la Ville de Rennes le 28 octobre 1966<ref>Délibérations municipales, [http://www.archives.rennes.fr/recherche/fonds/affichedetailmod.php?cot=1D313 Archives de Rennes]</ref>.  
  
Cette voie rend hommage au Sous-Lieutenant Lay, combattant de 1939 (1913 - 1944)
+
Cette voie rend hommage au Sous-Lieutenant Édouard Félix Lay, combattant rennais de 1939 (11 mai 1913, Rennes - 26 mai 1944, Vallecorsa, Italie)<ref>Selon la fiche du combattant : http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/militaires_decedes_seconde_guerre_mondiale/detail_fiche.php?ref=1761127&debut=0</ref>
 +
 
 +
== Un enfant de Rennes ==
 +
Le quotidien L'Ouest-Eclair permet de nous donner quelques informations (à confirmer) sur le combattant rennais.
 +
{{Citation|texte=''Scouts de France. Les scouts Prudor, Bombart, Jehan, Legrand, Derval, Bougeard, Boitel, Rabu, Édouard Lay, Roger Brovon, sont priés de se réunir au local [[rue Sergent Guihard|passage Bel-Air]], le samedi 10 septembre, à 8 h. 15, pour avoir des renseignements précis sur la journée du dimanche.''|auteur=L'Ouest-Eclair|origine=Numéro publié le 9 septembre 1927|collecteur=Manu35|date=2017}}
 +
Édouard Lay avait 14 ans en septembre 1927, il aurait donc été scout durant sa jeunesse. Un deuxième numéro nous communique, à l'aube de ses 25 ans, son métier, son adresse ainsi que son état civil.
 +
{{Citation|texte=''St-JACQUES-DE-LA-LANDE - ETAT CIVIL. Mariage. Édouard Lay, peintre, 16, [[canal Saint-Martin]], à Rennes, et Eugénie Garnier, couturière, au Temple de [[Blosne]], en [[Saint-Jacques-de-la-Lande]].''|auteur=L'Ouest-Eclair|origine=Numéro publié le 4 mai 1938|collecteur=Manu35|date=2017}}
 +
 
 +
== Engagé durant la seconde guerre mondiale ==
 +
Les informations sur l'engagement d'Édouard Lay au combat manquent. Sa fiche de combattant indique qu'il est est adjudant-chef au sein du {{w|4e régiment de spahis marocains}} (4e RSM), devenu en 1943 le 4e régiment de reconnaissance marocains (4e RRM) au sein de la 4e division marocaine de Montagne de la Première Armée française. Il prend part entre le 11 et le 21 mai 1944 en Italie à la fameuse {{w|Bataille du Garigliano (1944)}}<ref>Voir la [[rue du Garigliano]] de Rennes</ref> qui permit aux Alliés de reprendre leur progression vers Rome, interrompue depuis janvier 1944.
 +
 
 +
« Le 25 mai le corps de montagne s'empare de Vallecorsa, puis, le 26, il pousse sur le mont Rotondo qui domine le seuil de Castro Dei Volsci (groupement Louchet) »<ref>"Le Corps Expéditionnaire Français dans la campagne d'Italie (1943–1944)", par le Colonel Goutard, page 123 : http://augustin.doutremepuich.pagesperso-orange.fr/goutard.pdf</ref>. Lay est tué le 26 mai 1944 par des éclats d'obus ayant touché le régiment après la traversée de Vallecorsa, située dans la province de Frosinone en Italie<ref>Voir le rapport sur la participation des régiments de tirailleurs pendant la campagne d'Italie de 1943-1944 durant la seconde guerre mondiale, par Eric de FLEURIAN, 25/08/2014, page 17 : http://www.les-tirailleurs.fr/documents/9f6d86de-2b44-4a83-8a16-8a16823d4f70/afficher?Area=</ref>.
 +
 
 +
== La petite maison ==
 +
Un habitant du quartier Alphonse Guérin regrette, en février 2012, la disparition prochaine des maisons du quartier Alphonse Guérin, et notamment celle située au n°9 '''rue Sous-Lieutenant Lay''', au profit de grands ensembles immobiliers destinés à loger un nombre d'habitants toujours plus élevé. Cette petite bâtisse, dont les caractéristiques sont "''la girouette, la traditionnelle corde à linge, le petit chemin qui serpente dans le jardin, les volets blancs qui ferment mal''"<ref>Article de Jean-Christophe Collet datant du 21 février 2012 : https://www.unidivers.fr/moi-je-laime-bien-ma-petite-maison/</ref>, a été détruite entre août 2013 et mai 2014<ref>Information déduite via @Google Street</ref>.
  
 
== Sur la carte ==
 
== Sur la carte ==

Version actuelle en date du 13 novembre 2017 à 16:53

La rue Sous-Lieutenant Lay se situe dans le quartier 2 : Thabor – Saint-Hélier – Alphonse Guérin. Elle prend son origine sur l'avenue François Château. Cette voie fut dénommée par délibération du Conseil Municipal de la Ville de Rennes le 28 octobre 1966[1].

Cette voie rend hommage au Sous-Lieutenant Édouard Félix Lay, combattant rennais de 1939 (11 mai 1913, Rennes - 26 mai 1944, Vallecorsa, Italie)[2]

Un enfant de Rennes

Le quotidien L'Ouest-Eclair permet de nous donner quelques informations (à confirmer) sur le combattant rennais.

« Scouts de France. Les scouts Prudor, Bombart, Jehan, Legrand, Derval, Bougeard, Boitel, Rabu, Édouard Lay, Roger Brovon, sont priés de se réunir au local passage Bel-Air, le samedi 10 septembre, à 8 h. 15, pour avoir des renseignements précis sur la journée du dimanche. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro publié le 9 septembre 1927 • Recueilli par Manu35 • 2017licence

Édouard Lay avait 14 ans en septembre 1927, il aurait donc été scout durant sa jeunesse. Un deuxième numéro nous communique, à l'aube de ses 25 ans, son métier, son adresse ainsi que son état civil.

« St-JACQUES-DE-LA-LANDE - ETAT CIVIL. Mariage. Édouard Lay, peintre, 16, canal Saint-Martin, à Rennes, et Eugénie Garnier, couturière, au Temple de Blosne, en Saint-Jacques-de-la-Lande. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro publié le 4 mai 1938 • Recueilli par Manu35 • 2017licence

Engagé durant la seconde guerre mondiale

Les informations sur l'engagement d'Édouard Lay au combat manquent. Sa fiche de combattant indique qu'il est est adjudant-chef au sein du 4e régiment de spahis marocains Wikipedia-logo-v2.svg (4e RSM), devenu en 1943 le 4e régiment de reconnaissance marocains (4e RRM) au sein de la 4e division marocaine de Montagne de la Première Armée française. Il prend part entre le 11 et le 21 mai 1944 en Italie à la fameuse Bataille du Garigliano (1944) Wikipedia-logo-v2.svg[3] qui permit aux Alliés de reprendre leur progression vers Rome, interrompue depuis janvier 1944.

« Le 25 mai le corps de montagne s'empare de Vallecorsa, puis, le 26, il pousse sur le mont Rotondo qui domine le seuil de Castro Dei Volsci (groupement Louchet) »[4]. Lay est tué le 26 mai 1944 par des éclats d'obus ayant touché le régiment après la traversée de Vallecorsa, située dans la province de Frosinone en Italie[5].

La petite maison

Un habitant du quartier Alphonse Guérin regrette, en février 2012, la disparition prochaine des maisons du quartier Alphonse Guérin, et notamment celle située au n°9 rue Sous-Lieutenant Lay, au profit de grands ensembles immobiliers destinés à loger un nombre d'habitants toujours plus élevé. Cette petite bâtisse, dont les caractéristiques sont "la girouette, la traditionnelle corde à linge, le petit chemin qui serpente dans le jardin, les volets blancs qui ferment mal"[6], a été détruite entre août 2013 et mai 2014[7].

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. Délibérations municipales, Archives de Rennes
  2. Selon la fiche du combattant : http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/militaires_decedes_seconde_guerre_mondiale/detail_fiche.php?ref=1761127&debut=0
  3. Voir la rue du Garigliano de Rennes
  4. "Le Corps Expéditionnaire Français dans la campagne d'Italie (1943–1944)", par le Colonel Goutard, page 123 : http://augustin.doutremepuich.pagesperso-orange.fr/goutard.pdf
  5. Voir le rapport sur la participation des régiments de tirailleurs pendant la campagne d'Italie de 1943-1944 durant la seconde guerre mondiale, par Eric de FLEURIAN, 25/08/2014, page 17 : http://www.les-tirailleurs.fr/documents/9f6d86de-2b44-4a83-8a16-8a16823d4f70/afficher?Area=
  6. Article de Jean-Christophe Collet datant du 21 février 2012 : https://www.unidivers.fr/moi-je-laime-bien-ma-petite-maison/
  7. Information déduite via @Google Street