Rue de Châtillon

From WikiRennes
Revision as of 00:51, 22 March 2018 by Naufalle Al Wahab (talk | contribs) (Sur la carte)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search
L'ancien bureau d'octroi au début de la rue de Châtillon

La rue de Châtillon, anciennement Route de Châtillon, Ruelle de Bouzillé et Chemin de Lorette, se situe dans le quartier Sud-Gare, dénommée par délibération du conseil municipal de Rennes du 24 juillet 1923. Cette voie axée nord-sud relie le pont de l'Alma à la jonction boulevard de l'Yser et boulevard Oscar Leroux. Le nom Lorette était celui d'une belle propriété avec jardins, bosquets et charmille qui appartint au 18e siècle à l'abbé de Kergu et les élèves de son Hôtel des Gentilshommes (Hôtel de Kergu) y prenaient leurs ébats les jours de congé. L'État en étant devenu propriétaire vers 1825, y eut un magasin à poudres jusqu'en 1850 et la Compagnie de l'Ouest fit l'acquisition de l'ensemble pour y édifier la gare de voyageurs du chemin de fer[1].

Avant la construction de la gare et du chemin de fer, la rue de Châtillon était la route la plus directe pour se rendre au bourg de Châtillon, situé à 9 kilomètres de Rennes[2].

Châtillon

Châtillon vient du latin "Castellio" qui veut dire "petit château". Cette petite forteresse était située sur un rocher qui dominait la rivière de la Seiche et qui se trouve à l'emplacement actuel de l'église.

Depuis un arrêté préfectoral du Ier janvier 1993, la commune de Châtillon-sur-Seiche a fusionné avec la commune de Noyal-sur-Seiche pour devenir Noyal-Châtillon-sur-Seiche.

Cette voie était autrefois appelée ruelle de Bouzillé du nom d'un ancien propriétaire du terrain où aboutissait la route. Elle fut également appelée Chemin de Lorette du nom d'une très belle propriété qui se trouvait au départ de la voie. La propriétaire de celle-ci fût victime d'un meurtre et son cadavre fût enfoui sous le carrelage de la salle-à-manger. À la suite de cette tragédie plus personne ne voulut louer cette maison, rachetée par l'État qui en fit d'abord un magasin à poudre et l'inclut dans l'emprise de la gare de Rennes en voie d'aménagement[3]. [4]

Vue du bas de la rue de Châtillon

Note et références

  1. Les Rues de Rennes par Lucien Decombe, A. Le Roy éd. - 1892
  2. Arrivée du chemin de fer à Rennes
  3. notice rédigée par Joël David, chargé d'odonymie à la Ville de Rennes, Rennes Métropole
  4. Un tueur en série à Rennes en 1824

Sur la carte

Chargement de la carte...