Rue de Lorient : Différence entre versions

De WikiRennes

(Galerie cartes postales)
Ligne 9 : Ligne 9 :
 
En 2014, la zone d'activités comportait 500 établissements générateurs de 6700 emplois<ref>Parc d'activités Ouest. AUDIAR - 2014</ref>. Sur le site de la Barre-Thomas, l'usine Cooper Standard ne compte plus que 650 salariés à la fabrication de pièces anti-vibratoires.
 
En 2014, la zone d'activités comportait 500 établissements générateurs de 6700 emplois<ref>Parc d'activités Ouest. AUDIAR - 2014</ref>. Sur le site de la Barre-Thomas, l'usine Cooper Standard ne compte plus que 650 salariés à la fabrication de pièces anti-vibratoires.
 
[[Fichier:Rue_de_Lorient.png|400px|left|thumb|La partie urbaine de la rue de Lorient, vue d'est en ouest, un arc de cercle coupé par la voie ferrée qui semble faire flèche vers la Vilaine, avec à gauche, au-delà du pont de la voie ferrée, en rive de Vilaine, l'ensemble immobilier d'habitation à la place des papeteries de Bretagne]]
 
[[Fichier:Rue_de_Lorient.png|400px|left|thumb|La partie urbaine de la rue de Lorient, vue d'est en ouest, un arc de cercle coupé par la voie ferrée qui semble faire flèche vers la Vilaine, avec à gauche, au-delà du pont de la voie ferrée, en rive de Vilaine, l'ensemble immobilier d'habitation à la place des papeteries de Bretagne]]
[[Fichier:Zi_rte_de_lorient106.jpg|center|500px|thumb|La "zone industielle de la route de Lorient" en 1969<ref> Plaquette ''Rennes 1970'' de la Chambre de commerce et d'industrie de Rennes (photo Heurtier)</ref>]]
+
[[Fichier:Pa(rc_des_sports_rte_de_lorient.png|350px|center|thumb|Le parc des sports, à gauche, et l'usine Citroën, à droite au fond, de part et d'autre de la rue de Lorient, ca 1960. (''Archives de Rennes. 255FI58'')]]
 +
[[Fichier:Zi_rte_de_lorient106.jpg|right|400px|thumb|La "zone industielle de la route de Lorient" en 1969<ref> Plaquette ''Rennes 1970'' de la Chambre de commerce et d'industrie de Rennes (photo Heurtier)</ref>]]
 
[[Fichier:Zone_ouest.png|500px|right|thumb|La zone d'activités ouest : entre rocade ouest (à droite), voie ferrée Paris-Brest (au nord) et la Vilaine (au sud) et, la coupant en deux, la rue de Lorient<ref>Plaquette ''Rennes 1970'' de la Chambre de commerce et d'industrie de Rennes (photo Heurtier)</ref>]]
 
[[Fichier:Zone_ouest.png|500px|right|thumb|La zone d'activités ouest : entre rocade ouest (à droite), voie ferrée Paris-Brest (au nord) et la Vilaine (au sud) et, la coupant en deux, la rue de Lorient<ref>Plaquette ''Rennes 1970'' de la Chambre de commerce et d'industrie de Rennes (photo Heurtier)</ref>]]
 
[[Fichier:Entrep%C3%B4t_cci108.jpg|400px|center|thumb|Entrepôts- magasins généraux en bordure de la voie ferrée Paris-Brest (maintenant Veolia Environnement)]]
 
[[Fichier:Entrep%C3%B4t_cci108.jpg|400px|center|thumb|Entrepôts- magasins généraux en bordure de la voie ferrée Paris-Brest (maintenant Veolia Environnement)]]

Version du 20 avril 2017 à 12:10

La rue de Lorient est une voie de Rennes reliant la rue Louis Guilloux, à l'est, à la RN 24, à l'ouest. Après avoir traversé une partie urbaine sur 1,6 km qui s'achève après le stade Roazhon Park (stade de la route de Lorient jusqu'en 2016) et l'échangeur de la rocade ouest, elle traverse sur 1,6 km la zone d'activités de Rennes Ouest, longtemps appelée zone industrielle de la route de Lorient et, sur la commune de Vezin-le-Coquet, la zone des Trois Marches pour rejoindre la RN 24. Elle fut portée à deux chaussées dans la zone d'activités vers 1967.

Un peu d'histoire

Vue aérienne du site de l'ancien dépôt de la Kriegsmarine prise en 1950 : site alors inchangé : entre la voie ferrée Rennes-Brest au nord et la route de Lorient au sud, avec en bas, à droite, le stade. (de Géo Bretagne 1950)

Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, la partie construite, essentiellement pavillonnaire, s'arrêtait au parc des sports (maintenant Roazhon Park), après avoir passé l'usine des Papeteries de Bretagne, vaisseau de 4 étages construit en 1927, qui cessa son activité en 1977. Après 1940, la zone entre la route et la voie ferrée Paris-Brest fut occupée par des dépôts et entrepôts militaires, dont le Pi-Park de la Kriegsmarine, cible de l'aviation alliée pendant la guerre : les 18 février et 26 février 1943 des Mosquito bombardent le dépôt de la Kriegsmarine et des équipages français le bombardent le 8 août[1]. En 1950 on y trouve le dépôt des essences pour l'armée et, en 1953, l'usine Citroën de la Barre-Thomas qui emploiera jusqu'à 2200 personnes à la production de pièces de caoutchouc et de roulements à billes pour les usines de la marque.

En 1955, la Chambre de commerce de Rennes entreprend, au sud entre la route et la Vilaine, l'aménagement d'une vaste zone industrielle de 145 hectares, l'une des toutes premières en France, qui ne sera achevée qu'en 1966, où s'implantent surtout des établissements de négoce de gros puis de services se dégageant du tissu urbain pour un cadre à la mesure de leur développement, et en secteur nord seront construits en 1968 les abattoirs de Rennes sur 11 ha, et en 1969 la Chambre de Commerce construit des entrepôts (magasins généraux) en bordure de la voie ferrée Paris-Brest et, en 1977, le marché de gros d'intérêt régional (MIR) où grossistes en fruits et légumes, poissonniers et maraîchers s'installent, quittant la place Honoré Commeurec du centre ville.

En 2014, la zone d'activités comportait 500 établissements générateurs de 6700 emplois[2]. Sur le site de la Barre-Thomas, l'usine Cooper Standard ne compte plus que 650 salariés à la fabrication de pièces anti-vibratoires.

La partie urbaine de la rue de Lorient, vue d'est en ouest, un arc de cercle coupé par la voie ferrée qui semble faire flèche vers la Vilaine, avec à gauche, au-delà du pont de la voie ferrée, en rive de Vilaine, l'ensemble immobilier d'habitation à la place des papeteries de Bretagne
Le parc des sports, à gauche, et l'usine Citroën, à droite au fond, de part et d'autre de la rue de Lorient, ca 1960. (Archives de Rennes. 255FI58)
La "zone industielle de la route de Lorient" en 1969[3]
La zone d'activités ouest : entre rocade ouest (à droite), voie ferrée Paris-Brest (au nord) et la Vilaine (au sud) et, la coupant en deux, la rue de Lorient[4]
Entrepôts- magasins généraux en bordure de la voie ferrée Paris-Brest (maintenant Veolia Environnement)

Sur la carte

Chargement de la carte...

Références

  1. Des équipages français bombardent la Kriegsmarine route de Lorient
  2. Parc d'activités Ouest. AUDIAR - 2014
  3. Plaquette Rennes 1970 de la Chambre de commerce et d'industrie de Rennes (photo Heurtier)
  4. Plaquette Rennes 1970 de la Chambre de commerce et d'industrie de Rennes (photo Heurtier)


Galerie cartes postales

Localisation de l'église st-Cyr. Extrait cadastral mars 2017
Octroi de St-Cyr et route de Lorient, avec le TIV. E. Mary-Rousselière 1178. Coll. YRG et AmR 44Z1859
Eglise de St-Cyr. Port Cahours, ou Eglise Sainte-Anne , rue Marceau. Carte postale La Cigogne 23. Coll. YRG
Papeteries de Bretagne. Travaux de construction. Coll. particulière














Toutes les cartes de la Collection YRG avec l'Index cartes postales ou le mot clé YRG dans le moteur de recherche de WikiRennes