Open main menu

WikiRennes β

Rue de la Quintaine

La rue de la Quintaine se situe dans le quartier 1 : Centre et prend son origine sur la rue du Louis d'Or. Cette voie fut dénommée par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 23 janvier 1989[1].

Cette voie fait référence à un jeu médiéval, la Quintaine Wikipedia-logo-v2.svg, également appelée joute du sarrasin, un jeu d'adresse consistant pour un chevalier à percuter avec sa lance tendue un trophée de cinq armes ou le bouclier d'un mannequin surmontant un mât fixe ou rotatif. Ce sport médiéval était principalement destiné à entraîner les chevaliers.Le jeu était aussi ouvert aux jeunes hommes, quelle que soit leur condition. Ceux qui n'étaient pas chevalier pouvaient être à pied, utiliser un cheval en bois ou sur l'eau. Les jeunes mariés étaient tenus, dans l'année de leur mariage, de se prêter à ce jeu.

Il existait autrefois une précédente rue de la Quintaine, aujourd'hui appelée rue Général Maurice Guillaudot, et située en face de l'église Sainte-Melaine et à l'entrée de la rue Saint Melaine[2]. Et le nom de cette rue y était justifié, puisque la quintaine de Saint-Melaine y existait. Le poteau de quintaine était situé dans l'ancienne ruelle de la Palestine, aujourd'hui rue du Thabor, face au terrain où se trouvait au XIXème siècle la prison départementale ou maison centrale de détention[3], à l'entrée de l'actuelle rue de La Borderie. Ce terrain était d'ailleurs auparavant le lieu de premier établissement du fameux jardinier rennais Lansezeur, qui a temporairement donné son nom à la rue Lesage située à proximité[4].

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. Délibérations municipales, Archives de Rennes
  2. "Au Pays de Rennes", par Adolphe Orain, 1892, pages 32 à 37
  3. http://patrimoine.region-bretagne.fr/gertrude-diffusion/dossier/prison-dite-maison-centrale-de-detention/d1e5e49d-3319-4eb6-a517-95c04e406ae3
  4. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne", par Ogée, 1845, page 587